for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Jusqu'à 26.000 salariés de Lufthansa pourraient perdre leur emploi

Lufthansa a admis mercredi que les postes occupés par quelque 26.000 salariés étaient des excédents, laissant supposer que des emplois supplémentaires pourraient être supprimés par la compagnie aérienne allemande, en proie à des difficultés à cause de la crise sanitaire qui a affecté l'ensemble du secteur. /Photo prise le 7 février 2020/REUTERS/Ralph Orlowski

BERLIN (Reuters) - Lufthansa a admis mercredi que les postes occupés par quelque 26.000 salariés étaient des excédents, laissant supposer que des emplois supplémentaires pourraient être supprimés par la compagnie aérienne allemande, en proie à des difficultés à cause de la crise sanitaire qui a affecté l’ensemble du secteur.

S’exprimant à l’issue d’une réunion avec des représentants syndicaux, une porte-parole de Lufthansa a déclaré que l’entreprise estimait avoir l’équivalent de 22.000 postes à temps plein en trop, soit 26.000 employés.

La compagnie aérienne a fait état la semaine dernière d’une perte nette de 2,1 milliards d’euros au premier trimestre et a annoncé une restructuration en profondeur de ses activités, alors qu’elle devra rembourser une aide publique de neuf milliards d’euros.

Des discussions ont été engagées avec les syndicats sur un plan qui permettrait de réduire la masse salariale, en recourant par exemple à davantage de travail à temps partiel, avant la tenue le 25 juin d’une assemblée générale extraordinaire.

Ilona Wissenbach; version française Jean Terzian

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up