June 8, 2020 / 3:53 PM / a month ago

Pétrole: L'Arabie saoudite met fin à l'accord de limitation de la production

L'Arabie saoudite va augmenter sa production du brut au mois de juillet afin d'atteindre son quota fixé par l'Opep tout en mettant fin aux réductions volontaires supplémentaires face aux signes de reprise de la demande mondiale, a déclaré lundi le ministre saoudien de l'Energie, le prince Abdulaziz bin Salman (photo). /Photo d'archives/REUTERS/Leonhard Foeger

DUBAI/LONDRES/MOSCOU (Reuters) - L’Arabie saoudite va augmenter sa production du brut au mois de juillet afin d’atteindre son quota fixé par l’Opep tout en mettant fin aux réductions volontaires supplémentaires face aux signes de reprise de la demande mondiale, a déclaré lundi le ministre saoudien de l’Energie, le prince Abdulaziz bin Salman.

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole et d’autres grands producteurs emmenés par la Russie ont convenu samedi d’étendre d’un mois la réduction coordonnée de leur offre, prolongeant ainsi leur accord qui a permis au prix du brut de doubler sur les deux derniers mois en retirant du marché près de 10% de l’offre mondiale.

L’Arabie Saoudite, les Emirats arabes unis et le Koweït s’étaient accordés pour réduire leurs productions de 1,18 millions de baril par jour (bpj) pour le mois de juin.

Le prince Abdulaziz bin Salman a déclaré que ces réductions ne seraient pas prolongées en juillet et que l’Arabie saoudite allait augmenter son offre pour atteindre son quota fixé par l’Opep, la levée partielle des mesures de confinement ayant favorisé un retour de la demande de brut.

“La baisse supplémentaire de la production a atteint son objectif et nous allons de l’avant. Une bonne partie de l’augmentation de la production de juillet ira à la consommation intérieure”, a déclaré le prince Abdulaziz bin Salman lors d’une conférence de presse virtuelle de l’Opep+.

Il a déclaré que la hausse des prix de vente du brut saoudien pouvait être considérée comme une indication d’un retour de la demande mondiale de pétrole.

Le cours du baril de baril de Brent, qui a atteint en séance un pic de trois mois à 43,41 dollars, s’est retourné à la baisse après les déclarations du ministre saoudien de l’Energie pour tomber à 41,3 dollars.

L’Arabie saoudite et la Russie sont confrontées à un exercice d’équilibriste pour pousser les cours du pétrole à la hausse et soutenir leur économie tout en essayant de limiter l’augmentation des prix afin d’éviter une reprise de la production concurrente de pétrole de schiste aux Etats-Unis.

Version française Laetitia Volga, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below