June 7, 2020 / 9:36 AM / a month ago

Chine: Contraction des exportations, importations à un plus bas de 4 ans

Les exportations chinoises se sont contractées en mai alors que la crise sanitaire mondiale liée au coronavirus a continué de ravager la demande, tandis qu'un déclin plus important qu'attendu des importations souligne la pression croissante que la morosité économique mondiale fait peser sur le secteur manufacturier chinois. /Photo prise le 31 janvier 2020/REUTERS/China Daily

PEKIN (Reuters) - Les exportations chinoises se sont contractées en mai alors que la crise sanitaire mondiale liée au coronavirus a continué de ravager la demande, tandis qu’un déclin plus important qu’attendu des importations souligne la pression croissante que la morosité économique mondiale fait peser sur le secteur manufacturier chinois.

Les statistiques officielles communiquées dimanche sont de nature à accentuer la pression sur les décideurs politiques à Pékin pour qu’ils déploient des mesures supplémentaires afin de soutenir un secteur dont dépendent plus de 180 millions de travailleurs.

Les livraisons vers l’étranger ont reculé en mai de 3,3% en rythme annuel, contre une progression inattendue de 3,5% en avril, montrent les données des douanes chinoises. Les analystes interrogés par Reuters anticipaient une contraction de 7%.

Les importations ont chuté le mois dernier de 16,7% en rythme annuel, leur plus bas depuis janvier 2016, après un déclin de 14,2% en avril et alors que le consensus ressortait à -9,7%.

En conséquence, l’excédent commercial de la Chine ressort à 62,93 milliards de dollars, un plus haut depuis que Reuters a commencé à suivre ces données en 1981, contre un excédent de 45,34 milliards de dollars en avril, alors que les économistes anticipaient en moyenne un montant de 39 milliards de dollars.

L’excédent commercial de la Chine avec les Etats-Unis s’est amplifié à 27,89 milliards de dollars le mois dernier, selon le calcul de Reuters basé sur les statistiques des douanes chinoises, à un moment où les tensions entre Pékin et Washington se sont accentuées.

Mais des enquêtes officielles et privées réalisées auprès des usines en mai ont montré que les commandes à l’export ont continué de se contracter de manière importante.

Symbole de l’incertitude actuelle, le gouvernement chinois s’est abstenu de fixer un objectif de croissance annuelle pour la première fois depuis 2002.

L’économie chinoise a connu au premier trimestre sa première contraction depuis au moins 1992, année de l’introduction des statistiques officielles sur la croissance.

Yawen Chen, Stella Qiu et Ryan Woo; version française Jean Terzian

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below