for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Corée du Sud: Le parquet veut l'arrestation de l'héritier de Samsung

Les procureurs sud-coréens ont dit jeudi avoir réclamé un mandat d'arrêt visant l'héritier du groupe Samsung, Jay Y. Lee (photo), dans le cadre d'une enquête sur une fusion controversée datant de 2015 et une fraude comptable présumée destinées selon eux à favoriser ses plans de succession à la tête du conglomérat familial. /Photo prise le 6 mai 2020/REUTERS/Kim Hong-Ji

SEOUL (Reuters) - Les procureurs sud-coréens ont dit jeudi avoir réclamé un mandat d’arrêt visant l’héritier du groupe Samsung, Jay Y. Lee, dans le cadre d’une enquête sur une fusion controversée datant de 2015 et une fraude comptable présumée destinées selon eux à favoriser ses plans de succession à la tête du conglomérat familial.

Cette annonce augure de nouveaux soucis judiciaires pour Lee, un peu plus de deux ans après sa libération anticipée de prison dans le cadre d’une affaire de corruption en lien avec l’ancienne présidente sud-coréenne Park Geun-hye. Un nouveau procès est attendu dans cette affaire.

Samsung s’est refusé à tout commentaire. L’action de Samsung Electronics gagnait 1,1%.

S’exprimant publiquement le mois dernier pour la première fois en cinq ans, Lee, 51 ans, a demandé pardon pour les controverses autour des plans de succession à la tête du groupe Samsung.

Hyunjoo Jin et Heekyong Yang; version française Jean Terzian

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up