for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Wall St finit en petite hausse, les espoirs de reprise occulte la Chine et les émeutes

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini en hausse de 0,36% lundi, la publication d’indicateurs jugés encourageants pour les perspectives de l’économie américaine ayant partiellement occulté les tensions entre la Chine et les Etats-Unis et les émeutes que traversent des dizaines de grandes villes du pays.

La Bourse de New York a fini en hausse de 0,36% lundi. L'indice Dow Jones a gagné 91,91 points à 25.475,02. /Photo prise le 28 mai 2020/REUTERS/Lucas Jackson

L’indice Dow Jones a gagné 91,91 points à 25.475,02.

Le S&P-500, plus large, a pris 11,42 points, soit 0,38%, à 3.055,73.

Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 62,18 points (0,66%) à 9.552,05 points.

Les indices de Wall Street avaient pourtant ouvert le mois de juin sur une note négative au sortir d’une sixième nuit de colère et de troubles consécutifs à la mort de George Floyd lors de son interpellation lundi dernier par la police de Minneapolis.

La tendance a profité de la publication de l’indice ISM manufacturier, qui est remonté en mai après avoir touché en avril un creux de 11 ans, un signal fort que le pire est passé pour l’industrie américaine, même si la reprise prendra du temps en raison de l’explosion du chômage.

“Ce qui donne vraiment de l’espoir, c’est ce qu’ont fait les banques centrales, tout particulièrement la Fed. Cela dynamise les marchés et l’économie”, souligne Robert Pavlik, de SlateStone Wealth LLC in New York.

“Nous avons fait du chemin en ce qui concerne le coronavirus et l’économie rouvre lentement. Mais les manifestations et les violences auxquelles sont associées alimentent d’autres préoccupations”, nuance-t-il.

Aux valeurs, Coty a bondi de 20,93% après la nomination de son président Peter Harf au poste de directeur général en remplacement de Pierre Laubies, qui a démissionné après moins de deux ans à la tête du fabricant américain de cosmétiques.

A la baisse, Pfizer a cédé 7,14% après avoir annoncé qu’il était peu probable que l’étude clinique de phase 3 sur son traitement contre le cancer du sein Ibrance atteigne son objectif principal.

version française Nicolas Delame

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up