for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Carrefour Brasil visé par une enquête sur des soupçons de corruption

Une filiale de Carrefour Brasil est visée par une enquête de la municipalité de Sao Paulo sur des soupçons de corruption, ce qui pourrait conduire à une amende représentant jusqu'à 20% du chiffre d'affaires 2019, annonce jeudi le journal officiel de la ville. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

SAO PAULO (Reuters) - Une filiale de Carrefour Brasil est visée par une enquête de la municipalité de Sao Paulo sur des soupçons de corruption, ce qui pourrait conduire à une amende représentant jusqu’à 20% du chiffre d’affaires 2019, annonce jeudi le journal officiel de la ville.

L’enquête est liée à un dossier pénal qui a mis au jour des versements d’environ 1,5 million de reais (255.000 euros environ) à des inspecteurs de la municipalité dans le but d’exploiter sans licence le siège de la filiale, Atacadao, et d’un magasin dans la ville.

Carrefour Brasil n’a pas répondu dans l’immédiat à une demande de commentaire.

En mars, le parquet avait inculpé quatre représentants d’Atacadao pour corruption.

Si la société est reconnue responsable, elle pourra être condamnée à payer une amende dont le montant se situerait entre 0,1% et 20% de son chiffre d’affaires brut de l’année précédant l’enquête.

La filiale du groupe français Carrefour a réalisé en 2019 un chiffre d’affaires brut de 69,22 milliards de reais, dont 42,05 milliards pour Atacadao, une enseigne spécialisée dans la vente en gros.

“Depuis au moins 2007, lorsque Carrefour a racheté Atacadao, le siège administratif à Vila Maria et le magasin adjacent ne disposaient pas d’une licence d’exploitation”, a déclaré à Reuters le procureur Robert Bodini, ajoutant que la licence n’avait été obtenue qu’en 2015.

Gabriella Mello, version françaiseMarc Angrand

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up