for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Les actions et l'euro en hausse, le plan d'aide européen salué

PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue en hausse et les Bourses européennes augmentent leus gains mercredi à mi-séance, portées par un optimisme sur la reprise rapide de l’économie après la proposition d’un fonds de relance européen de 750 milliards d’euros. Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse d’environ 0,5% pour le Nasdaq, de 1% pour le S&P-500 et de 1,5% pour le Dow Jones. Vers 11h40 GMT, le CAC 40 parisien gagne 2,1% à 4.703,06 points, un plus haut d’un mois. À Francfort, le Dax prend 2,04% et à Londres, le FTSE monte de 1,28%.

Les Bourses européennes augmentent leurs gains mercredi à mi-séance. Vers 11h40 GMT, le CAC 40 parisien gagne 2,1%, un plus haut d'un mois. À Francfort, le Dax prend 2,04% et à Londres, le FTSE monte de 1,28%. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 s’adjuge 0,67%, l’EuroStoxx 50 de la zone euro avance de 2,13% et le Stoxx 600 de 0,81%.

Le plan de relance post-pandémie liée au coronavirus dévoilé mercredi par la Commission européenne propose de nouvelles taxes destinées à abonder un budget pluriannuel commun qui serait porté à 1.100 milliards d’euros sur sept ans, en complément d’un fonds de relance doté de 750 milliards d’euros.

Ce fonds combinerait 500 milliards d’aides directes et 250 milliards de prêts financés par un emprunt communautaire mené par la Commission.

L’appétit des investisseurs pour les actifs les plus risqués, alimenté depuis le début de semaine par la poursuite du relâchement des mesures de confinement, a été stimulé par l’annonce de ce programme de grande envergure.

Cette actualité permet aux investisseurs de passer outre la guerre des mots entre la Chine et les Etats-Unis au sujet de Hong Kong où les protestations contre le projet de loi de sécurité nationale prennent de l’ampleur.

Donald Trump a déclaré mardi qu’il se préparait à engager cette semaine une action contre Pékin, sans donner plus de détails.

VALEURS EN EUROPE

En Bourse en Europe, l’optimisme du marché profite aux secteurs cycliques ayant perdu du terrain, comme les banques (+5,07%), l’automobile (+6,7%) ou les transports et loisirs (+4,43%), au détriment des compartiments défensifs comme la santé (-2,07%).

Aux valeurs individuelles, Renault grimpe de 17,89% après la présentation d’une nouvelle stratégie de l’alliance formée avec Nissan et Mitsubishi pour redresser sa compétitivité. Le secteur profite également du plan de soutien de quelque huit milliards d’euros à la filière automobile française annoncé mardi par Emmanuel Macron.

Elior gagne 7,82%, davantage soutenu par la perspective d’une reprise de l’économie que par la publication de ses résultats semestriels.

Parmi les progressions les plus marquées du Stoxx 600, le voyagiste TUI poursuit son rebond spectaculaire avec un gain de 20,14% à Londres, tandis que le fabricant finlandais de pneus Nokian prend 16,23% après avoir remplacé son directeur général.

A la baisse, le fabricant allemand de semi-conducteurs Infineon cède 2,49% après une augmentation de capital de 1,06 milliard d’euros, destinée au financement du rachat de l’américain Cypress.

TAUX Sur le marché obligataire, les rendements de référence sont en hausse en réaction à la présentation du plan de soutien de la Commission européenne: celui des bons du Trésor américain à dix ans prend trois points de base autour de 0,726% tandis que celui du Bund allemand de même échéance monte à un plus haut d’un mois à -0,391%.,

En revanche, la perspective que l’Italie et l’Espagne soient les principaux bénéficiaire du plan de relance européen, comme évoqué par un responsable européen, favorise le repli des rendements obligataires de ces deux pays : celui des titres italiens à dix ans recule de cinq points de base pour revenir à 1,496%, après un plus bas de deux mois à 1,463%, et l’espagnol perd trois points à 0,664%.

CHANGES

L’euro profite de la présentation du plan de relance européen pour gagner 0,4% face au dollar à 1,1024 après avoir atteint son plus haut niveau depuis le 1er avril, à 1,1030.

L’”indice dollar”, qui mesure les variations de la devise américaine contre un panier de référence, recule de 0,11%.

PÉTROLE

Les cours du brut baissent après la nouvelle mise en garde de Donald Trump contre la Chine au sujet du projet de loi controversé que Pékin compte imposer à Hong Kong.

Le Brent perd 1,55% à 35,61 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) recule de 1,28% à 33,91 dollars.

édité par

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up