May 25, 2020 / 7:20 AM / 2 months ago

Le gouvernement n'exige pas de Renault qu'il ne ferme aucun site, dit Bruno Le Maire

Le gouvernement français n'exige pas de Renault qu'il ne ferme aucun site en échange d'un prêt garanti par l'Etat, a annoncé lundi le ministre de l'Economie et des Finances. /Photo prise le 19 février 2020/REUTERS/Stéphane Mahé

PARIS (Reuters) - Le gouvernement français n’exige pas de Renault qu’il ne ferme aucun site en échange d’un prêt garanti par l’Etat, a annoncé lundi le ministre de l’Economie et des Finances.

“Bien sûr que nous serons attentifs à chaque emploi, mais nous voulons laisser la possibilité à Renault d’adapter son outil de production”, a déclaré Bruno Le Maire, sur l’antenne de BFM TV.

Le ministre a indiqué que l’accord sur un prêt garanti par l’Etat pour aider le constructeur à faire face à la crise du coronavirus n’était toujours pas conclu.

Emmanuel Macron doit présenter mardi un plan d’aide au secteur automobile qui s’accompagnera en contrepartie d’engagements sur l’investissement et l’emploi en France.

Bruno Le Maire a dit que ce plan contiendrait des mesures “fortes”.

Bertrand Boucey et Jean-Philippe Lefief

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below