May 19, 2020 / 9:02 AM / 2 months ago

L'Europe boursière repart en baisse, l'optimisme retombe

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes repartent à la baisse mardi après une ouverture positive, l’élan donné la veille par les espoirs d’un vaccin contre le coronavirus et par le soutien franco-allemand au plan de relance européen manquant de souffle.

Les principales Bourses européennes repartent à la baisse mardi après une ouverture positive. À Paris, l'indice CAC 40 cède 0,72% vers 9h40 GMT. À Francfort, le Dax est en baisse de 0,34% et à Londres, le FTSE recule de 0,33%. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

À Paris, l’indice CAC 40 cède 0,72% à 4.466,02 points vers 9h40 GMT. À Francfort, le Dax est en baisse de 0,34% et à Londres, le FTSE recule de 0,33%.

L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro cède 0,39% le FTSEurofirst 300 perd 0,71% et le Stoxx 600 recule de 0,66%.

Les Bourses européennes ont vécu lundi leur meilleure séance en près de huit semaines et à Wall Street, l’indice S&P-500 a clôturé à son plus haut niveau depuis dix semaines, grâce notamment à l’annonce de résultats prometteurs d’une étude du laboratoire Moderna sur un vaccin expérimental contre le coronavirus.

Vincent Boy, analyste chez IG France, juge toutefois cet espoir disproportionné. Cette annonce “ne résout en rien les problèmes économiques, qui sont en règle générale le moteur d’évolution des marchés financiers (...) le développement d’un tel vaccin à l’échelle mondiale pourrait mettre plusieurs trimestres alors que les conséquences économiques du confinement et du redémarrage au ralenti vont se poursuivre”, écrit-il dans une note.

La France et l’Allemagne ont proposé lundi que le plan de relance européen, actuellement en préparation à Bruxelles, soit doté de 500 milliards d’euros en dépenses budgétaires pour les pays du bloc les plus touchés par l’épidémie de coronavirus qui a quasiment paralysé l’activité économique du continent.

“Nous sommes encore loin d’avoir une affaire conclue car ce plan devra être financé et approuvé par les 27 États membres de l’UE, ce qui, comme nous le savons, peut être difficile, mais c’est au moins la reconnaissance de la nécessité d’une action”, commente Michael Hewson chez CMC Markets.

Le point fort de la séance de mardi sera l’audition à 14h00 GMT de Jerome Powell, président de la Réserve fédérale, et Steven Mnuchin, secrétaire au Trésor, par la commission bancaire du Sénat à Washington sur la réponse économique à la crise du coronavirus.

VALEURS

En Bourse, l’indice Stoxx du secteur automobile baisse de 1,61% après la chute record (-78,3%) des ventes de voitures neuves en Europe le mois dernier en raison des mesures de confinement en vigueur dans de nombreux pays face au coronavirus.

A Paris, PSA et Renault perdent respectivement 5,79% et 4,98%. Fiat Chrysler cède 2,05% et Volkswagen recule de 0,84%.

Remy Cointreau perd 5,30% après un abaissement de conseil de Goldman Sachs qui juge une pause nécessaire après la surperformance du titre par rapport à ses concurrents.

Eurofins Scientific chute de 6,97%, le laboratoire d’analyses ayant émis un million de nouvelles actions auprès d’investisseurs institutionnels au prix de 535 euros par action, représentant une décote de 7,2% par rapport au cours de clôture de lundi.

ThyssenKrupp gagne 4,53% après avoir dit rechercher des partenaires pour ses activités de sidérurgie et de construction navale militaire.

EN ASIE

L’indice Nikkei à la Bourse de Tokyo a progressé de 1,5%, à un plus haut de deux mois et demi.

La tendance est positive sur l’ensemble des places de la région: l’indice CSI 300 des grandes capitalisations de Chine continentale a progressé de 0,9% et l’indice Kospi de Séoul a pris 2,25%..

A WALL STREET

Les contrats à terme sur indices suggèrent une ouverture en baisse de 0,1% à 0,4% à Wall Street.

Lundi, le Dow Jones a fini en hausse de 3,85% à 24.597,37 points et le S&P-500 a pris 3,15% à 2.953,91 points. Le Nasdaq Composite a avancé de 2,44% à 9.234,83 points.

TAUX

Les rendements italiens et espagnols sont en net repli après la proposition franco-allemande d’un plan de relance européen de 500 milliards d’euros: le rendement du BTP à dix ans est tombé sous 1,6%, un plus bas de près de six semaines, et son équivalent espagnol a reculé à 0,692%, un creux depuis le 3 avril.

Le taux allemand de même échéance est stable, à -0,487%.

Le rendement des Treasuries à dix ans cède pour sa part quatre points de base à 0,7013% après avoir bondi de dix points de base lundi.

CHANGES

L’euro progresse à nouveau face au dollar et a touché en séance un plus haut depuis le 4 mai après les annonces de Paris et Berlin sur le projet de relance européen. La devise unique évolue mardi autour de 1,0930 dollar.

Le dollar cède 0,1% contre un panier de devises internationales.

La livre monte légèrement contre le dollar et l’euro, malgré la forte hausse du nombre de demandeurs d’emplois au Royaume-Uni le mois dernier.,

PÉTROLE

Les cours pétroliers augmentent pour une quatrième séance consécutive, toujours soutenu par une réduction de la production et la levée des mesures de confinement imposées pour contrer la pandémie de coronavirus.

Le baril de Brent avance de 0,69% à plus de 35 dollars et celui du brut léger américain grimpe de 1,82% à 32,4 dollars.

édité par Patrick Vignal

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below