May 14, 2020 / 9:51 AM / 3 months ago

Deutsche Telekom s’attend à un impact limité du coronavirus sur ses résultats 2020

(Reuters) - Deutsche Telekom a déclaré jeudi que la pandémie de coronavirus aurait un impact limité sur ses performances financières et a confirmé ses prévisions de chiffre d’affaires et de bénéfices pour cette année.

Deutsche Telekom a déclaré jeudi que la pandémie de coronavirus aurait un impact limité sur ses performances financières et a confirmé ses prévisions de chiffre d'affaires et de bénéfices pour cette année. /Photo d'archives/REUTERS/Wolfgang Rattay

Le premier opérateur de télécommunications en Europe a fait état d’un bénéfice ajusté avant intérêts, impôts et amortissements et après locations (Ebitdaal) de 6,54 milliards d’euros au premier trimestre, en hausse de 10,2% par rapport à l’année dernière.

Ce résultat, indicateur clé de rentabilité, dépasse le consensus des analystes fourni par Deutsche Telekom, qui ressortait à 6,3 milliards d’euros.

“Deutsche Telekom est une ancre de stabilité dans une crise mondiale”, a affirmé le président du directoire Tim Höttges dans le communiqué de l’entreprise. “Nos réseaux fonctionnent de manière fiable en tant que bouées de sauvetage numériques pour la société”, a-t-il ajouté.

La société a réitéré sa prévision d’un Ebitdaal de 25,5 milliards d’euros en 2020.

Ce chiffre n’intègre pas encore l’américain Sprint, racheté début avril pour 23 milliards de dollars (autour de 21 milliards d’euros) par la filiale de Deutsche Telekom aux Etats-Unis, T-Mobile.

Deutsche Telekom a précisé qu’il annoncerait de nouvelles perspectives, qui tiendront compte de la performance de Sprint, pendant la publication des résultats du deuxième trimestre.

Lors des trois premiers mois de l’année, le chiffre d’affaires du groupe a augmenté de 2,3% à 19,9 milliards d’euros, grâce à l’augmentation du volume d’appels et à la diminution du taux d’attrition des clients, ce qui a compensé l’impact des fermetures de magasins et la baisse des recettes du “roaming”.

Sur une base organique, en excluant l’impact d’éléments exceptionnels tels que des acquisitions, l’Ebitdaal a augmenté de 9% au cours du premier trimestre.

Le cash-flow libre après location a chuté de 17%, Deutsche Telekom ayant mis fin à certains accords d’affacturage, a expliqué un porte-parole du groupe. L’entreprise maintient toutefois sa prévision d’un cash-flow libre après location de 8 milliards d’euros en 2020.

Douglas Busvine, version française Anait Miridzhanian, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below