May 1, 2020 / 9:30 PM / a month ago

Liban: Les banques rejettent le plan de sauvetage économique du gouvernement

Le Premier ministre libanais, Hassan Diab. Le plan de sauvetage de l'économie libanaise élaboré par le gouvernement, censé servir de base à des négociations avec le FMI, a été sévèrement critiqué vendredi par les banques du pays, qui lui reprochent de "détruire encore la confiance". /Photo prise le 5 avril 2020/REUTERS/Mohamed Azakir

BEYROUTH/LONDRES (Reuters) - Le plan de sauvetage de l’économie libanaise élaboré par le gouvernement, censé servir de base à des négociations avec le Fonds monétaire international (FMI), a été sévèrement critiqué vendredi par les banques du pays, qui lui reprochent de “détruire encore la confiance”.

Ce rejet pourrait compliquer les discussions à venir avec le FMI car les banques figurent parmi les principaux créanciers de l’Etat libanais.

Le gouvernement dirigé par Hassan Diab a néanmoins signé vendredi une demande formelle d’assistance du FMI, ce que le Premier ministre a présenté comme “un moment historique dans l’histoire du Liban”.

Le plan dévoilé jeudi pourrait obliger les actionnaires et les plus importants déposants des banques à les renflouer pour effacer quelque 70 milliards de dollars de pertes et il ouvre la voie à des mesures d’austérité pour mettre fin à la crise qui a précipité la chute de la livre libanaise, l’envolée du chômage, des troubles sociaux et un défaut de Beyrouth sur sa dette souveraine.

“Il s’agit en gros d’une prise de contrôle de l’Etat sur le secteur bancaire. Je ne comprends pas comment cela peut restaurer la confiance”, a dit Nassib Ghobril, chef économiste de Byblos Bank.

Une source proche du secteur bancaire a déclaré que le FMI devrait consulter les banques sur le projet avant de prendre une décision et elle a ajouté que le secteur bancaire présenterait un plan alternatif au gouvernement dans les deux semaines à venir.

En France, le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères a salué dans le plan gouvernemental et la demande d’assistance du FMI “des décisions importantes pour trouver une solution à la crise majeure que traverse le pays”.

Paris assure que “la France se tient prête à accompagner les efforts du Liban, en liaison avec ses partenaires”.

Eric Knecht et Tom Arnold, version française Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below