April 30, 2020 / 8:52 AM / 2 months ago

Les Bourses européennes attendent la BCE dans le désordre

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent en ordre dispersé jeudi en début de séance, tiraillées entre l’espoir d’un traitement efficace contre le coronavirus et la prudence avant les annonces de la Banque centrale européenne et une série d’indicateurs économiques.

Les principales Bourses européennes évoluent en ordre dispersé jeudi en début de séance. À Paris, l'indice CAC 40 prend 0,39% vers 07h50 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,35% et à Londres, le FTSE perd 0,21%. /Photo prise le 21 avril 2020/REUTERS/Staff

À Paris, l’indice CAC 40 prend 0,39% à 4.689,3 points vers 07h50 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,35% et à Londres, le FTSE perd 0,21%, pénalisé par un plongeon de Royal Dutch Shell après l’annonce de la réduction de son dividende.

L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro progresse de 0,25%, le FTSEurofirst 300 recule de 0,15% et le Stoxx 600 grappille 0,03%.

Le communiqué de la BCE, qui tombera à 11h45 GMT et sera suivi 45 minutes plus tard par la conférence de presse de la présidente de l’institution, Christine Lagarde, ne changera pas nécessairement la donne.

De nombreux analystes pensent en effet qu’il s’alignera sur celui de la Réserve fédérale, qui a laissé mercredi sa politique monétaire inchangée tout en réaffirmant qu’elle était prête à agir en cas de besoin pour soutenir l’économie américaine.

“L’exercice du jour pour la BCE va consister à faire preuve de pédagogie afin d’expliquer le dispositif enclenché depuis le début du mois de mars pour faire face à la crise et à laisser la porte ouverte à de nouvelles mesures, vraisemblablement annoncées en juin”, commente Christopher Dembik, responsable de l’analyse macroéconomique chez Saxo Bank.

Les indicateurs à l’agenda pourraient en revanche peser sur la tendance, à commencer par l’évolution du produit intérieur brut de la zone euro au premier trimestre (09h00 GMT) et le nombre des inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis (12h30 GMT).

VALEURS EN EUROPE

En attendant les annonces de la BCE et les indicateurs du jour, la cote en Europe est animée par l’actualité des entreprises.

A Paris, Société Générale perd 4,31%, la plus forte baisse du CAC, après avoir fait état d’une perte nette au premier trimestre..

A l’autre extrémité, Airbus bondit de 5,69% après les déclarations du président du groupe, Guillaume Faury, selon lequel l’avionneur européen discute régulièrement avec l’Etat du soutien à la filière aéronautique dans son ensemble mais n’a pas besoin de liquidités et n’envisage pas de licenciements à ce stade.

La plus forte baisse du Stoxx 600 est pour Royal Dutch Shell, qui perd 6,35% à Londres après avoir réduit son dividende pour la première fois depuis 80 ans, l’effondrement de la demande mondiale de pétrole ayant fortement pesé sur son bénéfice.

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini en hausse mercredi, l’espoir d’un traitement efficace contre le Covid-19 faisant oublier la chute spectaculaire du PIB américain au premier trimestre et les mises en garde du président de la Fed sur les perspectives de la première économie mondiale.

L’indice Dow Jones a gagné 2,21% ou 532,31 points à 24.633,86.

Le S&P-500, plus large, a pris 76,12 points, soit 2,66%, à 2.939,51.

Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 306,97 points (+3,57%) à 8.914,71 points.

Les investisseurs ont salué les informations du groupe pharmaceutique Gilead Sciences sur son antiviral expérimental remdesivir, qui a permis selon lui d’atténuer les symptômes de patients atteints du Covid-19 traités en début d’infection.

Alphabet, la maison mère de Google, a bondi de 7,80% après avoir publié des ventes trimestrielles supérieures aux attentes des analystes.

Microsoft prenait 5% dans les échanges après la clôture à la suite de la publication d’un chiffre d’affaires trimestriel et d’une prévision de bénéfice supérieurs meilleurs qu’attendu.

Apple et Amazon publieront leurs résultats après la clôture de jeudi.

EN ASIE

La Bourse de Tokyo, qui était fermée mercredi pour un jour férié, a gagné plus de 2% et le SSE composite de la Bourse de Shanghai a pris plus de 1%, les investisseurs asiatiques saluant eux aussi les avancées vers un traitement du coronavirus.

L’indice MSCI regroupant les valeurs d’Asie et du Pacifique (hors Japon) évolue en hausse de 0,8%, au plus haut depuis deux semaines.

TAUX/CHANGES

Le marché obligataire montre qu’une certaine prudence reste de mise. Le rendement des emprunts d’Etat américains à 10 ans cède ainsi deux point de base à 0,6% dans les échanges en Asie.

Dans les premières transactions en Europe, le Bund allemand de même échéance suit le mouvement avec un repli de deux points de base à -0,5%, un creux d’un mois.

Du côté des devises, le dollar recule très légèrement face à un panier de référence et l’euro gagne un peu de terrain, autour de 1,088.

PÉTROLE

Les cours du pétrole soutiennent les marchés d’actions en bondissant sur des anticipations d’une reprise de la demande avec la levée progressive des mesures de confinement.

Le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) grimpe de près de 12% à 16,85 dollars le baril et le Brent de mer du Nord gagne 7,5% à 24,23 dollars.

édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below