April 8, 2020 / 1:54 PM / 2 months ago

Wall Street ouvre en hausse, regain d'optimisme sur l'épidémie

(Reuters) - La Bourse de New York a ouvert en hausse mercredi, portée par un regain d’espoir dans une stabilisation du coût humain comme de l’impact économique de l’épidémie de coronavirus aux Etats-Unis, alors que les craintes d’une aggravation avaient eu raison de son rebond la veille.

La Bourse de New York a ouvert en hausse mercredi, portée par un regain d'espoir dans une stabilisation du coût humain comme de l'impact économique de l'épidémie de coronavirus aux Etats-Unis, alors que les craintes d'une aggravation avaient eu raison de son rebond la veille. Quelques minutes après le début des échanges, l'indice Dow Jones gagne 236,58 points, soit 1,04%, à 22.890,44. /Photo prise le 2 janvier 2020/REUTERS/Bryan R Smith

Quelques minutes après le début des échanges, l’indice Dow Jones gagne 236,58 points, soit 1,04%, à 22.890,44.

Le Standard & Poor’s 500, plus large, progresse de 0,95% à 2.684,67 et le Nasdaq Composite prend 1,16% à 7.978,93.

Tous trois avaient fini en légère baisse mardi après l’annonce d’une forte augmentation du nombre de décès dus au coronavirus.

Mais après la clôture, Donald Trump a déclaré que le bilan de l’épidémie de COVID-19 pourrait être proche de son pic et il a réaffirmé sa volonté de favoriser une “réouverture” prochaine de l’économie.

“Les traders cherchent à déterminer le point bas des actions alors que les scientifiques cherchent à déterminer le point haut de la pandémie. Dans les deux cas, cela se traduit généralement par bon nombre de faux départs avant que les choses sérieuses commencent”, commente Jasper Lawler, directeur de la recherche de London Capital Group.

L’indice S&P-500 affiche encore un repli de plus de 20% par rapport à son record du 19 février, une chute qui a amputé sa capitalisation globale de près de 6.000 milliards de dollars.

Pour tenter de limiter l’impact de la pandémie sur l’économie, l’administration Trump a demandé mardi au Congrès un nouveau plan d’aide d’urgence de 250 milliards de dollars (230 milliards d’euros) destiné aux petites et moyennes entreprises, qui s’ajouterait aux 2.300 milliards de mesures déjà votées.

Aux valeurs, UPS et FedEx gagnent respectivement 2,28% et 4,9% après l’annonce par Amazon (+0,64%) de l’arrêt de son service d’expédition express aux Etats-Unis.

Dans le rouge, McDonald’s abandonne 0,17%. Le géant de la restauration rapide a annoncé le retrait de ses prévisions 2020, l’arrêt de ses rachats d’actions et la réduction de ses budgets d’investissement après une baisse de ses ventes à données comparables de 22,2% en mars et de 3,4% sur l’ensemble du premier trimestre.

Marc Angrand, avec Uday Sampath Kumar à Bangalore

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below