April 3, 2020 / 10:01 AM / 4 months ago

Airbus envisage une réduction drastique de la production d'A320

PARIS (Reuters) - Airbus envisage une forte réduction de la production de ses monocouloirs de la famille A320 en raison des problèmes industriels et de livraison dus à la crise du nouveau coronavirus, a-t-on appris vendredi auprès de quatre sources proches du dossier.

Airbus envisage une forte réduction de la production de ses monocouloirs de la famille A320 en raison des problèmes industriels et de livraison dus à la crise du nouveau coronavirus, a-t-on appris vendredi auprès de quatre sources proches du dossier. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

Selon deux d’entre elles, le constructeur pourrait devoir réduire de moitié sa production mensuelle des différents types d’A320, qui s’établit actuellement à 60 appareils, pendant un ou deux trimestres afin d’éviter une surabondance d’avions non livrés. D’après la troisième source, aucune décision n’a encore été prise.

Les fournisseurs ont été invités à réduire de 40% les livraisons de composants afin de parvenir à un taux d’approvisionnement compatible avec la production de 36 appareils par mois à court terme, a précisé l’une des sources.

Une décision définitive devrait être prise avant l’assemblée générale des actionnaires prévue mi-avril.

Le constructeur aéronautique européen a déclaré dans un communiqué qu’il “suivait de très près l’évolution de la situation liée au Covid-19 à travers le monde et qu’il (maintenait) un dialogue constant avec ses clients, fournisseurs et partenaires institutionnels.”

“Airbus mène actuellement le processus d’analyse des conséquences de la pandémie sur son activité et les mesures potentielles d’atténuation qui pourraient être mises en place”, est-il précisé dans ce document.

“Le groupe ne fournira pas d’autres commentaires à ce stade”, peut-on lire dans le communiqué.

Reuters a rapporté jeudi qu’Airbus et son concurrent américain Boeing étudiaient également des réductions drastiques de la production de plus gros porteurs comme l’Airbus A350 et le Boeing 777.

Avec la crise sanitaire en cours, les compagnies aériennes ont été contraintes de clouer leur flotte au sol au vu des restrictions sur les déplacements qui ont fait chuter la demande.

Elles ont également suspendu la livraison de la plupart des commandes, faute de pouvoir dépêcher des pilotes et des inspecteurs pour rapatrier les nouveaux appareils.

Dans le même temps, Airbus est confronté à des difficultés d’approvisionnement et peine à revenir à des niveaux normaux d’activité après avoir interrompu la production dans plusieurs de ses sites.

Avant le début de cette crise sanitaire, le constructeur européen prévoyait de porter sa production mensuelle de ses monocouloirs de la famille A320 à 63 appareils l’an prochain, avant de l’augmenter à 64 ou 65 avions par mois en 2022 et 2023.

Selon les sources, ce programme a été abandonné.

Airbus a suspendu ses prévisions pour 2020 la semaine dernière.

Version française Jean-Philippe Lefief et Myriam Rivet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below