April 1, 2020 / 2:01 PM / 4 months ago

Wall Street recule encore sous l'effet du coronavirus

(Reuters) - La Bourse de New York a ouvert en nette baisse mercredi, la perspective d’une dégradation de la situation sanitaire et économique en Etats-Unis due au coronavirus incitant les investisseurs à délaisser le marché actions pour se reporter sur les actifs jugés moins risqués.

La Bourse de New York a ouvert en nette baisse mercredi. Le Dow Jones perd 2,97% après quelques minutes d'échanges. /Photo prise le 9 mars 2020/REUTERS/Carlo Allegri

Le Dow Jones perd 650,99 points, soit 2,97%, à 21.266,17 points et le Standard & Poor’s 500 recule de 3,15% à 2.503,30 points après quelques minutes d’échanges.

Le Nasdaq Composite cédait 3,07% à 7.463,58 points à l’ouverture.

Deux semaines “très douloureuses” attendent les Américains dans la lutte contre le coronavirus, a averti mardi Donald Trump. Les autorités sanitaires craignent que le bilan aux Etats-Unis dépasse les 100.000 morts dans les prochains mois.

Alors que la saison des résultats trimestriels commence dans deux semaines, les investisseurs anticipent de nombreux avertissements sur les bénéfices des entreprises, en Europe comme aux Etats-Unis.

Les analystes tablent sur une baisse de 9,6% des bénéfices du S&P-500 au deuxième trimestre et une baisse de 2% sur l’année, selon le consensus IBES Refinitiv.

Du côté de la conjoncture, le secteur privé américain a détruit des emplois en mars pour la première fois depuis 2017, ce qui était attendu en raison de la fermeture d’entreprises pour contenir la propagation du coronavirus.

Le cabinet de conseil ADP a annoncé que 27.000 emplois avaient été détruits le mois dernier alors que les analystes s’attendaient à une perte de 150.000, l’enquête s’étant arrêtée à la mi-mars.

Les emprunts d’Etat, le dollar et l’or sont une nouvelle fois favorisés par le mouvement de repli sur les actifs plus sûrs.

Le rendement des Treasuries à dix ans perd dix points de base à 0,602%, un plus bas de trois semaines, et le dollar profite de son statut de valeur refuge pour prendre 0,6% face à un panier de référence.

A Wall Street, le secteur financier et celui de l’énergie perdent chacun plus de 4%.

Toujours très secouée, l’action Boeing accuse la plus forte baisse du Dow avec une chute de 6%.

Laetitia Volga, édité par Patrick Vignal

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below