March 31, 2020 / 4:59 AM / 3 months ago

Le coronavirus va lourdement peser sur la croissance en Asie, dit la Banque mondiale

La croissance économique dans les régions d'Asie de l'Est et Asie-Pacifique, ainsi qu'en Chine, devrait nettement ralentir cette année à cause de la pandémie de coronavirus, a indiqué la Banque mondiale dans des prévisions mises à jour lundi. /Photo prise le 28 février 2020/REUTERS/Aly Song

WASHINGTON (Reuters) - La croissance économique dans les régions d’Asie de l’Est et Asie-Pacifique, ainsi qu’en Chine, devrait nettement ralentir cette année à cause de la pandémie de coronavirus, a indiqué la Banque mondiale dans des prévisions mises à jour lundi.

Si elle a déclaré qu’il était pour l’heure difficile de donner des prévisions de croissance précises, du fait d’une situation constamment évolutive, la Banque mondiale voit désormais la croissance des économies en développement de la région ralentir à 2,1% en 2020, avec une contraction de 0,5% selon le pire des scénarios, contre une croissance estimée à 5,8% en 2019.

En Chine, où le nouveau coronavirus est apparu en décembre dernier, l’étude de la Banque mondiale donne désormais un ralentissement de la croissance à 2,3%, avec un possible recul à 0,1% pour l’estimation la plus basse, contre une croissance de 6,1% en 2019.

La région fait face à une combinaison inhabituelle d’”événements perturbateurs” qui se renforcent mutuellement, dit l’étude de la Banque mondiale, soulignant que des “difficultés économiques significatives semblent inévitables” dans ces pays.

Les gouvernements de la région doivent investir dans leurs capacités de soins de santé et engager des mesures fiscales ciblées, comme des subventions pour les congés maladie et les soins, afin d’atténuer certains des effets immédiats de la pandémie, a déclaré la Banque mondiale.

“Contenir la pandémie pourrait permettre un rétablissement durable dans la région, bien que les risques pesant sur les perspectives du fait de l’anxiété des marchés financiers devraient demeurer élevés”, a-t-elle estimé.

Andrea Shalal, avec David Lawder; version française Jean Terzian

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below