March 27, 2020 / 2:34 PM / 4 months ago

Le soutien au crédit pendant la récession, priorité de la Fed, selon Kaplan

WASHINGTON (Reuters) - La série de mesures exceptionnelles annoncées par la Réserve fédérale et le plan de relance de 2.000 milliards de dollars en cours d’examen au Congrès visent à apporter un soutien au crédit et à l’économie aux Etats-Unis pendant une récession “auto-infligée”, a déclaré vendredi Robert Kaplan, le président de la Fed de Dallas.

La série de mesures exceptionnelles annoncées par la Réserve fédérale et le plan de relance de 2.000 milliards de dollars en cours d'examen au Congrès visent à apporter un soutien au crédit et à l'économie aux Etats-Unis pendant une récession "auto-infligée", a déclaré vendredi Robert Kaplan, le président de la Fed de Dallas. /Photo prise le 9 janvier 2020/REUTERS/Ann Saphir

L’objectif prioritaire, a-t-il ajouté dans un entretien à Bloomberg TV, est que “quand le virus sera vaincu, nous puissions marcher, nous puissions courir et qu’à la fin nous puissions nous éloigner de tout cela”.

Mais le chemin de la reprise pourrait être ardu, a-t-il prévenu, expliquant s’attendre à une chute brutale du produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis au deuxième trimestre et à une montée du taux de chômage entre 10% et 15% avant un retour autour de 7% à 8% en fin d’année.

Le taux de chômage était de 3,5% en février.

Une partie des petites et moyennes entreprises risque de faire faillite et une partie des grandes entreprises pourrait devoir se restructurer, a ajouté Robert Kaplan, tandis que les consommateurs pourraient être moins enclins à dépenser même après la crise.

“Nous allons nous sortir de tout ça, la question porte simplement sur le temps que cela nous prendra”, a-t-il dit.

Pour l’instant, a-t-il expliqué, les petites entreprises peuvent compter “très rapidement” sur la possibilité de souscrire des emprunts garantis par la Fed, dans le cadre du programme exceptionnel lancé par la banque centrale.

“Vous pouvez être sûrs que nous travaillons comme des fous, à la Fed, pour le mettre en oeuvre et finaliser les modalités. Et vous pouvez avoir confiance, nous y arriverons”, a-t-il dit.

De son côté, Raphael Bostic, le président de la Fed d’Atlanta, a estimé, toujours sur Bloomberg TV, que l’évolution de la confiance des consommateurs serait déterminante pour l’évolution de la situation économique.

“Espérons que tout ce que nous faisons aujourd’hui donnera suffisamment confiance aux gens et que la confiance se maintiendra pendant la période de reprise”, a-t-il dit.

Ann Saphir, version française Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below