March 24, 2020 / 9:20 PM / 3 months ago

Wall Street gagne 11%, plus forte hausse en une séance depuis 1933

Le Dow Jones a enregistré mardi sa plus forte progression en une seule séance depuis 1933 mardi, en raison des espoirs placés dans le plan de relance de près de 2.000 milliards de dollars en discussion au Sénat américain. L'indice Dow Jones a gagné 11,37%. /Photo d'archives/REUTERS/Shannon Stapleton

(Reuters) - Le Dow Jones a enregistré mardi sa plus forte progression en une seule séance depuis 1933 mardi, en raison des espoirs placés dans le plan de relance de près de 2.000 milliards de dollars en discussion au Sénat américain.

Les trois principaux indices boursiers américains ont fortement rebondi après avoir accusé une baisse importante lundi, alors que la progression de l’épidémie de coronavirus a mise à l’arrêt l’économie de très nombreux pays.

L’indice Dow Jones a gagné 2 112,98 points (+11,37%) à 20 704,91. Le S&P-500, plus large, a pris 209,93 points, soit 9,38%, à 2 447,33.

Le Nasdaq Composite a avancé/reculé de son côté de 557,18 points (8,12%) à 7 417,86 points.

Les négociateurs républicains et démocrates ont fait état mardi de progrès significatifs dans leurs discussions sur ce plan de relance de 2.000 milliards de dollars (1.842 milliards d’euros) destiné à combattre les effets de la pandémie de coronavirus.

Selon King Lip, stratégiste en chef chez Baker Avenue Asset Management à San Francisco, ces bonnes nouvelles ont redonné le moral à Wall Street, ajoutant toutefois qu’il restait lui-même attentiste.

“Avec tous ces stimulus, nous avons juste besoin d’un catalyseur pour allumer la flamme”, a déclaré King Lip.

“Cette étincelle se produira après le pic du nombre de cas, quand ça commencera à diminuer, alors ce sera le moment d’y aller”, a-t-il observé.

Boeing Co a dopé la performance du Dow Jones, bondissant de près de 21%, son directeur général, Dave Calhoun, ayant indiqué que le 737 MAX devrait être de nouveau opérationnel vers le milieu de l’année. Le titre du constructeur aéronautique a perdu près des deux tiers de sa valeur depuis début janvier.

Version française Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below