March 24, 2020 / 9:54 AM / 2 months ago

Le regain d'appétit pour le risque porte les Bourses européennes

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes rebondissent mardi dans le sillage des places asiatiques et des futures de Wall Street, les premiers résultats décevants des enquêtes PMI auprès des directeurs d’achats étant totalement occultés par les nouvelles mesures de la Réserve fédérale (Fed) et des signaux encourageants sur le front sanitaire.

Les principales Bourses européennes rebondissent mardi dans le sillage des places asiatiques et des futures de Wall Street, les premiers résultats décevants des enquêtes PMI auprès des directeurs d'achats étant totalement occultés par les nouvelles mesures de la Réserve fédérale (Fed) et des signaux encourageants sur le front sanitaire. À Paris, l'indice CAC 40 gagne 4,47% à 4.089,07 points vers 9h30 GMT. À Francfort, le Dax prend 5,41% et à Londres, le FTSE s'octroie 3,74%. /Photo d'archives/REUTERS/Toby Melville

À Paris, l’indice CAC 40 gagne 4,47% à 4.089,07 points vers 9h30 GMT. À Francfort, le Dax prend 5,41% et à Londres, le FTSE s’octroie 3,74%.

L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro avance de 4,87%, le FTSEurofirst 300 de 4,3% et le Stoxx 600 de 4,33%.

La Fed a dévoilé lundi en cours de séance un nouveau plan de mesures d’exception pour tenter de compenser les “graves perturbations” que va subir l’économie américaine en raison du coronavirus, en ciblant spécifiquement le crédit aux particuliers, aux PME et aux grandes entreprises.

“Ce programme est un signal très clair que la Fed fera tout ce qui est nécessaire pour maintenir l’intégrité et la liquidité du marché obligataire et autres marchés clés”, a déclaré David de Garis, économiste chez NAB.

Sur la plan sanitaire, l’Italie a dénombré 602 nouveaux décès dus au coronavirus en 24 heures, portant le bilan total à 6.077 morts. Cette hausse journalière de 11% est la plus faible en valeur absolue depuis le début de l’épidémie, ce qui pourrait annoncer son ralentissement.

En Chine, les restrictions de déplacement en vigueur dans la province du Hubei, berceau de la pandémie de coronavirus où la situation s’améliore, vont être levées pour les départs, mais seront durcies dans d’autres régions où les cas importés se multiplient, ont annoncé mardi les autorités.

La pandémie de coronavirus a entrainé une contraction de l’activité en Allemagne, en France et en zone euro où les secteurs des services ont particulièrement souffert, montrent les résultats provisoires des enquêtes d’IHS Markit auprès des directeurs d’achats pour le mois en cours.

Au Japon, le coronavirus a montré une nouvelle fois son effet dévasteur sur la troisième économie mondiale où l’activité du secteur manufacturier a connu sa plus forte contraction en plus de dix ans.

VALEURS

Tous les secteurs européens sont en hausse: la plus importante progression revient à l’indice Stoxx du pétrole et gaz (+11,05%), devant celui des matières premières (+7,81%) et de l’assurance (+7,77%).

A Paris, STMicro est en tête du CAC 40 devant Safran, les deux valeurs prenant chacune plus de 10%.

Après avoir bondi de 30% à l’ouverture, BioMérieux gagne 8,46% après avoir reçu l’autorisation du régulateur américain pour l’utilisation en urgence d’un test de dépistage du Covid-19.

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini en nette baisse lundi, la propagation de la pandémie de coronavirus à travers les Etats-Unis ayant contrebalancé les nouvelles mesures de soutien à l’économie annoncée par la Fed. [.NFR]

Le Dow Jones a cédé 3,12% à 18.591,93 points. Le S&P-500 a reculé de 2,93% à 2.237,4 points et le Nasdaq Composite de 0,27% à 6.860,67 points.

Les futures sur les indices américains signalent pour le moment une ouverture en hausse d’au moins 4% pour les trois indices de référence.

EN ASIE

Les actions asiatiques ont nettement rebondi à la faveur de la remontée des futures à Wall Street et des nouvelles mesures de la Réserve fédérale.

A la Bourse de Tokyo, le Nikkei a pris 7,13%, sa plus forte hausse journalière depuis février 2016. L’indice japonais de référence a été soutenu également par le repli du yen et les espoirs de rachats d’actions par la Banque du Japon, qui a déjà procédé à des rachats de fonds indiciels cotés (ETF).

Aux valeurs, Softbank s’est envolé de 19%, après avoir déjà gagné 18,6% lundi à la suite de l’annonce d’une opération de cessions d’actifs à hauteur de 41 milliards de dollars et d’un programme de rachats d’actions record.

En Chine, l’indice CSI 300 et la Bourse de Shanghai ont gagné respectivement 2,7% et 2,3%.,

TAUX

Le rendement des Treasuries à dix ans reprend près de deux points de base à 0,8052% après être tombé la veille en séance jusqu’à 0,692%, un creux d’une semaine.

Son équivalent allemand a effacé ses gains après la publication des PMI. Il est maintenant quasiment stable à -0,354% après un plus haut en séance à -0,338%.

CHANGES

Le dollar poursuit son repli au lendemain des annonces de la Réserve fédérale américaine. L’indice mesurant ses variations face à un six autres monnaies internationales recule de 0,85% et contre le yen, le dollar cède 0,5%.,

L’euro en profite pour remonter à 1,0828 dollar.

PÉTROLE

Les cours du brut rebondissent autour de 5%, portés par l’espoir que les Etats-Unis parviennent prochainement à faire adopter un plan de relance de 2.000 milliards de dollars qui pourrait soutenir l’économie américaine et la demande de pétrole.

Le Brent gagne 4,85% à 28,34 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) grimpe de 5,39% à 24,62 dollars,.

Laetitia Volga, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below