for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

L'Italie débloque 25 milliards d'euros pour son économie, Conte vante le "modèle italien"

ROME (Reuters) - L’Italie a pris lundi un décret prévoyant le déblocage de 25 milliards d’euros pour soutenir son économie dont les difficultés ont été accentuées par la crise sanitaire liée au coronavirus.

L'Italie a pris un décret prévoyant le déblocage de 25 milliards d'euros pour soutenir son économie mise à mal par la crise sanitaire liée au coronavirus, a-t-on appris lundi de source gouvernementale. /Photo prise le 28 novembre 2019/REUTERS/Guglielmo Mangiapane

La péninsule a enregistré 368 morts imputables au Covid-19 sur la seule journée de dimanche, un bilan quotidien jamais atteint par aucun autre pays, même la Chine, et ses hôpitaux peinent à gérer l’afflux de nouveaux patients.

Le décret signé lundi entend amortir le choc subi par une économie presque totalement à l’arrêt depuis que le gouvernement de Giuseppe Conte a mis en place la semaine dernière des mesures draconiennes pour contenir la propagation du virus.

Les commerces, les écoles et les restaurants sont fermés, les événements sont annulés les uns après les autres, les touristes ont déserté et les Italiens ont pour instruction de rester chez eux sauf pour subvenir à leurs besoins essentiels.

Parmi les mesures prévues, ce décret baptisé “Guérir l’Italie” autorise les entreprises et les particuliers à suspendre le remboursement de leurs créances et de leurs prêts immobiliers via des garanties publiques fournies aux banques. Il accroît en outre les fonds alloués à l’indemnisation du chômage partiel.

“C’est un plan d’investissement considérable. Nous n’avons jamais pensé que nous pourrions affronter cette inondation avec des seaux et des serpillières”, a dit le président du Conseil, Giuseppe Conte, au cours d’une conférence de presse à laquelle n’assistaient en personne que quatre journalistes en raison des restrictions gouvernementales sur les rassemblements.

“Nous pouvons parler d’un modèle italien non seulement en raison de notre stratégie pour contenir la contagion mais nous pouvons aussi commencer à en parler en ce qui concerne notre stratégie politique et économique pour affronter cette grande urgence politique et sociale”, a-t-il ajouté.

D’AUTRES MESURES À VENIR EN AVRIL

Giuseppe Conte a reconnu que ce plan ne serait pas suffisant et il a déclaré que son gouvernement travaillait déjà à d’autres mesures.

Ces dernières seront entérinées en avril, a précisé le ministre de l’Economie, Roberto Gualtieri.

Le décret adopté lundi prend effet immédiatement et permet de débloquer 3,5 milliards d’euros pour un système de santé sous tension et 10 autres milliards pour les familles et les travailleurs, a dit le gouvernement.

Il allonge les congés parentaux, fournit de l’argent aux familles pour payer des baby-sitters et suspend toutes les procédures de licenciement engagées après le 23 février.

“Personne ne doit perdre son emploi à cause du coronavirus”, a martelé à plusieurs reprises Roberto Gualtieri.

Ces mesures de soutien économique devraient propulser le déficit budgétaire de l’Italie cette année bien au-delà du seuil des 3% du produit intérieur brut autorisé par l’Union européenne, alors que la prévision était de 2,2% à l’automne dernier.

L’économie italienne était déjà à la peine avant même cette crise sanitaire, avec une contraction du PIB de 0,3% au quatrième trimestre 2019.

Les économistes prédisent désormais une récession cette année pour l’Italie.

Giuseppe Conte a salué la réaction de ses compatriotes au confinement qu’il leur a imposé et il a remercié ceux qui continuaient de travailler pour fournir des services essentiels à la population.

“Nous pouvons tous être vraiment fiers d’être Italiens et, ensemble, nous surmonterons cela”, a dit le chef du gouvernement.

Avec Angela Amante; version française Nicolas Delame et Bertrand Boucey, édité par Henri-Pierre André

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up