March 11, 2020 / 12:37 PM / in 22 days

Wall Street devrait ouvrir en baisse, peu convaincue par Trump

PARIS (Reuters) - Wall Street devrait repartir à la baisse mercredi au lendemain d’un net rebond tandis que les Bourses européennes sont en hausse à mi-séance, profitant de la baisse de taux surprise de la Banque d’Angleterre visant à contrer les effets sur l’économie de l’épidémie de coronavirus. Les trois indices new-yorkais ont pris près de 5% mardi dans l’espoir de mesures monétaires et budgétaires. Selon les contrats à terme, ils devraient perdre environ 2,5% à l’ouverture.

Les Bourses européennes sont en hausse à mi-séance, profitant de la baisse de taux surprise de la Banque d'Angleterre visant à contrer les effets sur l'économie de l'épidémie de coronavirus. À Paris, le CAC 40 gagne 0,83% à 4.674,91 points vers 12h15 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,63% et à Londres, le FTSE s'octroie 0,44%. /Photo d'archives/REUTERS/Peter Nicholls

Le président américain, qui a évoqué des baisses d’impôts et des dispositifs de soutien aux entreprises impactées par le coronavirus, n’a fourni aucun détail concret sur le contenu de ses discussions avec ses principaux conseillers économiques et le Congrès.

À Paris, le CAC 40 gagne 0,83% à 4.674,91 points vers 12h15 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,63% et à Londres, le FTSE s’octroie 0,44%.

L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 avance de 0,53%, l’EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,81% et le Stoxx 600 de 0,39%.

Après la Réserve fédérale américaine la semaine dernière, la Banque d’Angleterre (BoE) a réduit en urgence son taux directeur d’un demi-point, sans attendre sa réunion prévue dans deux semaines, et annoncé des mesures de soutien au crédit bancaire.

Ces gestes interviennent avant la présentation d’un projet de budget, attendu à 12h30 GMT, qui devrait lui aussi viser à limiter l’impact récessionniste de l’épidémie de coronavirus.

Les attentes sont de plus en plus fortes autour de la Banque centrale européenne, qui devrait annoncer jeudi de nouvelles mesures de politique monétaire dont une probable réduction de son taux de dépôt, déjà à -0,5%.

La BCE étudie tous les outils à sa disposition et particulièrement ceux permettant d’assurer des financements “très bon marché”, a déclaré sa présidente, Christine Lagarde, mardi aux chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union, selon Bloomberg News.

La Commission européenne a annoncé la mise en place d’un fonds d’investissement doté 25 milliards d’euros et un assouplissement des règles budgétaires et en matière d’aides publiques pour aider les pays de l’UE à surmonter les conséquences économiques de l’épidémie de coronavirus. LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET

VALEURS EN EUROPE

La quasi-totalité des grands indices sectoriels européens évoluent dans le vert. Parmi les progressions les plus marquées, le compartiment des banques, qui devrait bénéficier de l’assouplissement des politiques monétaires, prend 2,09%.

BNP Paribas (+4,17%), Société générale (+4,05%) et Crédit agricole (+3,76%) comptent parmi les plus fortes hausses du CAC 40.

Contre la tendance, Natixis (-6,96%) accuse un des plus forts replis du SBF 120, des traders mettant en avant un retour des inquiétudes sur la filiale de gestion d’actifs H2O.

A la baisse, le groupe allemand d’équipements sportifs Puma perd 3,67% après avoir dit s’attendre à perdre jusqu’à un milliard d’euros de chiffre d’affaires dans la région “Grande Chine” en raison des conséquences de l’épidémie de coronavirus. Son actionnaire français Kering recule de 1,29%.

CHANGES Après avoir repris 1,6% mardi, le dollar repart en baisse face à un panier de devises internationales. Il cède autour 0,9% contre le yen.,

La livre sterling a d’abord reculé contre le dollar après les annonces de la BoE avant de repartir progressivement à la hausse. Elle gagne 0,22% contre le billet vert mais cède 0,32% face à l’euro.

“La baisse de 0,5% des taux d’intérêt a plutôt offert un soutien à la livre car les marchés la considèrent comme un élément positif pour l’économie qui, combiné à d’autres formes de stimulation du gouvernement, donnera à l’économie du pays une plus grande chance de se battre face au plus grand défi économique depuis la crise financière de 2008”, a déclaré Ricardo Evangelista, chez ActivTrades.

TAUX

Les rendements des emprunts d’Etat sont orientés à la hausse après la décision de la BoE et l’anticipation de nouvelles mesures de soutien monétaire de la BCE jeudi, qui favorisent le retour sur les actions.

Celui des “gilts” britanniques à dix ans prend près de cinq points de base à 0,303%, celui du Bund allemand de même échéance plus de quatre points à -0,759%.

Les rendements italiens, eux, repartent à la baisse après l’envolée provoquée lundi et mardi par les mesures d’isolement de la population visant à juguler l’épidémie: celui des BTP à dix ans cède près de 20 points de base à 1,211%.

Les rendements américains reculent eux aussi, à 0,7035% pour les titres à dix ans.

Coté indicateur, les chiffres de l’inflation aux États-Unis seront publiés à 13h30 GMT.

PÉTROLE

Les cours du brut perdent environ 3% après l’annonce par Saudi Aramco d’instructions du ministère de l’Energie à Ryad visant à augmenter ses capacités de production d’un million de barils par jour.

Le Brent abandonne 2,82% à 36,17 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) perd 3,08% à 33,3 dollars.

Laetitia Volga, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below