March 10, 2020 / 2:51 PM / 4 months ago

Des espoirs de soutien font rebondir Wall Street

(Reuters) - La Bourse de New York rebondit mardi après avoir subi la veille sa pire séance depuis la crise financière, portée par des espoirs de relance budgétaire pour éviter l’entrée de l’économie mondiale en récession.

La Bourse de New York rebondit mardi. L'indice Dow Jones gagne 2,96%, et le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 2,72%. /Photo prise le 9 mars 2020/REUTERS/Carlo Allegri

L’indice Dow Jones gagne 706,09 points, soit 2,96%, à 24.557,11 points et le Standard & Poor’s 500, plus large, progresse de 2,72% à 2.821,18 points après quelques minutes d’échange.

Le Nasdaq Composite prenait 3,64% à 8.239,81 points à l’ouverture.

Déjà fragilisés par les effets sur l’économie de l’épidémie de coronavirus, les trois indices phares de Wall Street américains ont perdu lundi entre 7% et 8%.

Un “lundi noir” qui s’explique également par la décision de l’Arabie saoudite de baisser ses prix de vente et d’augmenter sa production, conséquence de l’échec des discussions entre l’Opep et la Russie la semaine dernière à Vienne pour tenter de soutenir les cours.

Les marchés attendent la conférence de presse de Donald Trump qui a déclaré lundi qu’il rencontrerait des responsables républicains du Congrès pour discuter de la mise en place de mesure de relance, notamment une baisse de la fiscalité sur les salaires.

Les marchés anticipent une nouvelle baisse de taux de la Réserve fédérale la semaine prochaine ainsi qu’un ensemble de mesures de soutien de la Banque centrale européenne, dès jeudi.

Le Japon a dévoilé mardi un nouveau plan de mesures d’un montant équivalent à 3,5 milliards d’euros afin de protéger la fragile économie japonaise des effets du coronavirus.

Les cours du brut reprennent près de 8% après avoir subi la veille leur plus importante chute depuis la première guerre du Golfe, en 1991.,. La Russie n’exclut pas des actions conjointes avec l’Opep afin de stabiliser le marché pétrolier, a déclaré mardi le ministre russe de l’Energie, Alexandre Novak, relayé par les agences Ifax et Tass.

Exxon Mobil et Chevron gagnent respectivement 4,19% et 5,07%. Le secteur de l’énergie grimpe de 4,44% après avoir perdu 20% lundi.

Portés par le sentiment de marché, American Airlines prend 4,68% et Delta Airlines gagne 3,56%, malgré la réduction de leurs capacités sur le marché américain et à l’international pour la saison estivale en raison de l’épidémie de coronavirus.

Particulièrement malmenées lundi par la chute des rendements obligataires, les banques JPMorgan, Bank of America, Citigroup, Wells Fargo, Morgan Stanley et Goldman Sachs gagnent entre 2,71% et 5,39%.

Laetitia Volga, édité par Patrick Vignal

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below