March 4, 2020 / 6:14 PM / a month ago

Les Bourses européennes grimpent en espérant un geste de la BCE

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé mercredi nettement dans le vert, les investisseurs saisissant les opportunités d’achat offertes par le plongeon de la semaine dernière en tournant leurs regards vers la Banque centrale européenne, dont ils espèrent qu’elle imitera la Réserve fédérale en baissant ses taux.

Les Bourses européennes ont terminé mercredi nettement dans le vert. À Paris, le CAC 40 a pris 1,33%. Le Footsie britannique a gagné 1,45% et le Dax allemand a progressé de 1,19%. /Photo prise le 4 mars 2020/REUTERS

À Paris, le CAC 40 a pris 1,33% à 5.464,89 points. Le Footsie britannique a gagné 1,45% et le Dax allemand a progressé de 1,19%.

L’indice EuroStoxx 50 a avancé de 1,44%, le FTSEurofirst 300 de 1,49% et le Stoxx 600 de 1,36%.

La tendance a été soutenue par une ouverture en forte hausse à Wall Street, qui avait accueilli mardi avec scepticisme la baisse de ses taux en urgence par la Réserve fédérale mais n’a pas tardé à repartir, portée notamment par le retour de Joe Biden dans la course à l’investiture démocrate pour l’élection présidentielle de novembre.

Sans attendre sa réunion prévue dans deux semaines, la Réserve fédérale a annoncé mardi en cours de séance une baisse de 50 points de base de l’objectif de taux des “fed funds”, une mesure d’urgence destinée à protéger la première économie du monde contre les effets du coronavirus.

Une réponse coordonnée des banques centrales se dessine puisque les banques centrales d’Australie et de Malaisie et l’Autorité monétaire de Hong Kong ont également réduit leur principal taux directeur.

Les membres de la BCE ont participé mardi soir à une réunion téléphonique, non prévue à l’agenda, pour discuter des mesures à prendre, a appris Reuters de sources proches du dossier.

La BCE a laissé entendre qu’une réponse monétaire n’était pas à l’ordre du jour et a évoqué à la place des mesures de soutien ciblées mais elle est sous pression puisque le marché évalue dorénavant à 90% la probabilité d’une baisse la semaine prochaine de 10 points du taux de dépôt, qui passerait ainsi de -0,5% à -0,6%.

VALEURS

En Bourse en Europe, la plupart des indices sectoriels ont fini dans le vert avec des exceptions comme les banques, qui n’aiment pas les baisses de taux et dont l’indice a cédé un peu de terrain <-0,04%).

A la baisse également mais plus nettement, l’indice des transports et des loisirs, qui a perdu 1,57%.

La propagation de l’épidémie de coronavirus continue en effet d’inquiéter, notamment en Italie, où le gouvernement envisage de fermer les écoles et universités dans tout le pays jusqu’à la mi-mars.

Les secteurs défensifs sont recherchés, notamment les services aux collectivités (“utilities”), dont l’indice Stoxx a pris 4% avec des gains de plus de 4% pour Engie et Veolia, les deux plus fortes hausses du CAC.

A WALL STREET

A l’heure de la clôture en Europe, les indices de référence de la Bourse de New York prennent autour de 2%, les investisseurs se réjouissant des succès de Joe Biden lors du “Super Tuesday” et du soutien que lui apporté Michael Bloomberg, deux revers pour Bernie Sanders, dont le programme économique n’est guère prisé par les marchés.

CHANGES

Du côté des changes, le dollar prend 0,36% face à un panier de devises de référence après avoir atteint la veille un plus bas de deux mois et même un creux d’environ cinq mois contre le yen.

L’euro recule sous 1,115 dollar.

Le rebond du dollar a été porté par des indicateurs américains robustes, qu’il s’agisse de l’indice ISM des services ou des créations d’emploi dans le secteur privé.

Les marchés européens n’ont en revanche guère réagi à la publication des résultats définitifs des enquêtes PMI des services qui ont montré que l’activité du secteur privé dans la zone euro avait très largement résisté aux effets du coronavirus en février.

TAUX

Les annonces de la Fed pèsent sur le rendement des Treasuries à 10 ans. Après être tombé mardi sous la barre de 1% pour la première fois de son histoire, il s’enfonce encore, cédant six points de base à -0,96%

En Europe, le rendement du Bund allemand à 10 ans a fini la séance en légère baisse, à -0,64%.

PÉTROLE

Les cours pétroliers s’équilibrent après avoir été portés par des anticipations d’une réduction plus importante de la production de brut par les pays l’Opep et ses alliés, qui se réuniront jeudi et vendredi à Vienne.

Le baril de Brent cède 0,3% à 51,68 dollars et celui du brut léger américain prend 0,1% à 47,22 dollars.

édité par

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below