March 4, 2020 / 9:18 AM / 4 months ago

L'Europe reprend des couleurs, passé le choc de la Fed

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes progressent prudemment mercredi dans les premiers échanges, le rebond des futures sur les indices américains atténuant pour le moment les doutes des investisseurs sur la baisse de taux annoncée en urgence par la Réserve fédérale.

Les principales Bourses européennes progressent prudemment mercredi dans les premiers échanges. À Paris, l'indice CAC 40 gagne 0,5%. À Francfort, le Dax prend 0,56% et à Londres, le FTSE 0,48%. /Photo d'archives/REUTERS/Peter Nicholls

À Paris, l’indice CAC 40 gagne 0,5% à 5 420,1 points vers 8h40 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,56% et à Londres, le FTSE 0,48%.

L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro recule de 0,27% tandis que leFTSEurofirst 300 gagne 0,46% et le Stoxx 600 0,43%.

Sans attendre sa réunion prévue dans deux semaines, la Réserve fédérale a surpris les marchés en annonçant mardi, en cours de séance, une baisse de 50 points de base de l’objectif de taux des “fed funds”, une mesure d’urgence destinée à protéger la première économie du monde contre les effets du coronavirus.

C’est la première fois depuis 2008, soit au coeur de la crise financière, que la Fed baisse ses taux entre deux réunions de politique monétaire, ce qui souligne l’urgence de sa décision.

“Nous sommes en présence d’un choc d’offre, né de la disruption importante des chaînes de distribution des entreprises du fait de l’épidémie de Coronavirus démarrée en Chine. La crise se globalisant, et le confinement apparaissant pour le moment comme la seule solution, nous nous dirigeons vers un choc de demande (...) Mais ce n’est pas une baisse des taux qui pourra y remédier. En attendant, la Fed brûle des munitions qui pourraient bien lui faire défaut en cas de récession sévère”, a déclaré Franck Dixmier, directeur des gestions obligataires d’AllianzGI.

L’annonce de la banque centrale américaine a tempéré la progression des marchés européens et fait reculer la Bourse de New York mardi soir.

VALEURS

L’indice Stoxx lié aux ressources de base signe la plus forte hausse sectoriel (+2%) avec la hausse des cours des métaux industriels. Le titre ArcelorMittal est en tête du CAC 40 avec un gain de 3,01%.

Eurofins Scientific grimpe de 7,34% après la publication de ses résultats annuels et Soitec prend 5,87% après avoir confirmé ses prévisions 2020.

A Milan, Exor, la holding financière de la famille italienne Agnelli, gagne 3,82% après avoir annoncé la vente du réassureur PartnerRe au français Covéa pour 9 milliards de dollars (environ 7,3 milliards d’euros).

En tête du Stoxx 600, Dialog Semiconductor prend 4,46% après avoir publié ses résultats trimestriels et dit prévoir un retour à la normale de la chaîne d’approvisionnement des semi-conducteurs au deuxième trimestre.

A WALL STREET

Le Dow Jones a fini en baisse de 2,94%, cédant 785,91 points à 25.917,41. Le S&P-500, plus large, a perdu 2,81% à 3.003,37 points. Le Nasdaq Composite, à forte dominante technologique, a cédé 3% à 8.684,09 points.lond

Les contrats à terme sur les trois indices américains indiquent toutefois que Wall Street pourrait se remettre de la décision de la Fed et gagner environ 1,5% à l’ouverture ce mercredi grâce aux premiers résultats du “Super Tuesday” des primaires démocrates.

Joe Biden, relancé par sa victoire samedi en Caroline du Sud et conforté par les ralliements d’anciens candidats, est donné en tête dans plusieurs Etats du Sud face à Bernie Sanders, considéré comme un radical, selon les projections des principales télévisions américaines réalisées à l’appui des sondages de sortie des urnes.

EN ASIE

La Bourse de Tokyo semble également avoir un peu profité de l’avance prise l’ancien vice-président de Barack Obama dans la course à l’investiture démocrate. L’indice Nikkei a gagné 0,08%.

Les marchés chinois ont également terminé dans le vert: le CSI 300 des grandes capitalisations et la Bourse de Shanghai ont avancé de 0,6% chacun.

TAUX

Le rendement des Treasuries à 10 ans est tombé mardi sous la barre de 1% pour la première fois de son histoire, touchant un plus bas à 0,906% avant de finir la séance à 1,0170%.

Dans les échanges en Asie, il perd près de sept points de base, à 0,9345%.

En Europe, le rendement du Bund allemand à 10 ans est stable à -0,638%.

CHANGES

Du côté des changes, le dollar grappille 0,1% face à un panier de devises de référence après avoir atteint la veille un plus bas de deux mois et même un creux d’environ cinq mois contre le yen.

L’euro remonte légèrement autour de 1,118 dollar.

Les résultats définitifs des PMI des services en Europe animeront le début de séance en donnant de nouvelles indications quant à l’impact du coronavirus sur la confiance des entreprises du secteur.

PÉTROLE

Les cours pétroliers effacent leur gains, les craintes liées à la baisse de la demande calmant l’enthousiasme suscité par la recommandation du comité technique de l’Opep+ de réduire davantage la production de brut.

L’Opep et ses alliés se réuniront les 5 et 6 mars à Vienne.

Le baril de Brent évolue à 52 dollars et celui du brut léger américain cède 0,47% à 47,4 dollars.

Laetitia Volga, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below