March 3, 2020 / 9:45 AM / a month ago

L'Europe en hausse, espoir de soutien des banques centrales

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes progressent mardi dans les premiers échanges dans le sillage du rebond enregistré lundi à Wall Street, soutenues par l’espoir d’un soutien coordonné des banques centrales et des membres du G7 face aux conséquences économiques du coronavirus.

Les principales Bourses européennes progressent mardi dans les premiers échanges. À Paris, l'indice CAC 40 gagne 2,41%. À Francfort, le Dax prend 2,78% et à Londres, le FTSE s'octroie 1,9%. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

À Paris, l’indice CAC 40 gagne 2,41% à 5.462,29 points vers 9h15 GMT. À Francfort, le Dax prend 2,78% et à Londres, le FTSE s’octroie 1,9%.

L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro avance de 2,48%, le FTSEurofirst 300 de 2,31% et le Stoxx 600 de 2,76%.

Les pays du G7 préparent un communiqué sur la réponse à apporter à l’impact de l’épidémie de coronavirus sans appeler spécifiquement pour l’heure à de nouvelles dépenses publiques ou à une action coordonnée des banques centrales, a appris mardi Reuters d’un représentant du G7 au fait des délibérations.

Mardi, la Banque centrale européenne, via son vice-président Luis de Guindos, a rejoint la Réserve fédérale américaine et la Banque du Japon en indiquant se tenir prête à ajuster tous ses instruments si nécessaire pour y faire face.

La banque centrale australienne a réduit son taux directeur mardi pour la quatrième fois en moins d’un an, devenant la première institution d’émission à assouplir sa politique monétaire pour faire face aux répercussions économiques du coronavirus.

“Si aucune mesure forte n’est annoncée à l’issue de la réunion du G7, les marchés pourraient s’impatienter et effacer peu à peu le fort rebond (...) Même en cas d’intervention rapide, l’injection de liquidité et un soutien fiscal ne permettront pas d’endiguer un problème sanitaire alors que le virus continue de se répandre”, a déclaré Vincent Boy, analyste marché chez IG France.

Les marchés évaluent à 100% la probabilité d’une baisse des taux d’intérêt à l’issue de la réunion monétaire de la Fed des 18 et 19 mars, selon le baromètre FedWatch de CME Group.

VALEURS

Tous les indices sectoriels évoluent en hausse à commencer par l’indice de la technologie (+3,27%).

A Paris, STMicro (+4,28%) a pris la tête du CAC 40 devant Saint-Gobain (+3,84%), qui profite d’un relèvement de recommandation de Société générale à l’achat.

L’action Renault (+0,05%) peine à rester dans le vert, affaiblie par la dégradation de HSBC à “conserver” et la forte réduction de l’objectif de cours, désormais à 27,3 euros contre 74 euros auparavant.

A Francfort, Qiagen, spécialiste des examens génétiques, grimpe de 18,93% après l’annonce de son rachat par le fabricant américain d’équipements de laboratoire Thermo Fisher Scientific pour plus de 10 milliards d’euros.

EN ASIE

Après une ouverture en hausse dans le sillage de Wall Street, la Bourse de Tokyo a finalement terminé en baisse (-1,22%), rattrapée par les inquiétudes concernant la propagation du virus dans l’archipel.

A l’inverse, les marchés actions en Chine profitent de la baisse de nouveaux cas journaliers de coronavirus dans le pays et des anticipations de mesures de relance.

Les autorités sanitaires chinoises ont déclaré mardi avoir recensé la veille 125 nouveaux cas de contamination en Chine continentale contre 202 la veille.

Le CSI 300 des grandes capitalisations a pris 0,5% et l’indice composite de la Bourse de Shanghai 0,7%.

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini en hausse lundi, après la correction de la semaine dernière due aux inquiétudes suscitées par l’épidémie de coronavirus.

L’indice Dow Jones a gagné 1.293,96 points (+5,09%) à 26 703,32. Il s’agit de sa plus forte progression journalière depuis 2009.

Le S&P-500 a pris 4,60% et le Nasdaq Composite a avancé de 4,49%, soit leur plus forte hausse depuis décembre 2018 sur une séance.

En Bourse, le secteur technologique a pris 5,7% et Apple a bondit de 9,3%.

Les contrats à terme sur les trois indices américains laissent présager une légère hausse à l’ouverture ce mardi, entre +0,6% et +1,1%.

CHANGES/TAUX

Le dollar est en hausse face à un panier de devises de référence mais il perd plus de 0,3% contre le yen, signe que la prudence est toujours de mise. ,

Le rendement des Treasuries à dix ans gagne plus de six points de base à 1,155% après être tombé lundi à un plus bas historique, à 1,0300%. Son équivalent allemand est en légère hausse, autour de -0,6%.

Coté indicateurs, les investisseurs suivront notamment la publication à 10h00 GMT de l’inflation et des prix la production en zone euro.

PÉTROLE

Les cours pétroliers montent, gagnés par les espoirs entourant une action des banques centrales et une réduction plus marquée de la production des pays de l’Opep.

Le baril de Brent, qui a touché lundi un plus bas depuis juillet 2017 à 48,40 dollars, reprend 1,71% à 52,79 dollars le baril.

Le baril de brut léger américain gagne environ 2% à 47,72 dollars, après un creux de 14 mois la veille à 43,32 dollars.

Laetitia Volga, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below