February 13, 2020 / 10:10 PM / 5 days ago

USA: Le parquet fédéral alourdit son dossier contre Huawei

NEW YORK (Reuters) - Le parquet fédéral américain a alourdi jeudi son dossier d’accusation contre Huawei, désormais inculpé de vols de secrets industriels en plus des charges pour fraude bancaire retenues l’an passé.

Le parquet fédéral américain a alourdi jeudi son dossier d'accusation contre Huawei, désormais inculpé de vols de secrets industriels en plus des charges pour fraude bancaire retenues l'an passé. /Photo prise le 28 janvier 2020/REUTERS/Toby Melville

Cette initiative marque une étape supplémentaire dans la lutte engagée aux Etats-Unis contre le géant chinois des télécoms, que l’administration Trump accuse de servir aux activités d’espionnage de la Chine, ce qu’il dément.

Ce nouvel acte d’inculpation, qui remplace en l’étoffant celui déposé l’an dernier, accuse Huawei d’avoir volé des secrets industriels à six entreprises technologiques américaines.

Il contient aussi de nouvelles accusations relatives aux activités présumées de Huawei avec des pays soumis à des sanctions américaines comme l’Iran et la Corée du Nord.

“Cet acte d’inculpation brosse un portrait accablant d’une organisation illégitime manquant de la moindre considération envers la loi”, ont réagi dans un communiqué le président de la commission du renseignement du Sénat américain, Richard Burr, et son vice-président Mark Warner.

Ces deux sénateurs, l’un républicain et l’autre démocrate, y voient “une étape importante dans la lutte contre l’entreprise criminelle de Huawei dirigée par l’Etat”.

Le groupe chinois, fabricant de smartphones et premier équipementier mondial de réseaux télécoms, a refusé de réagir.

Il avait plaidé non coupable face au précédent acte d’inculpation déposé à son encontre en janvier 2019, qui l’accusait de fraude bancaire et informatique, de violation des sanctions contre l’Iran et d’obstruction à la justice.

Les nouvelles accusations de vols de secrets industriels portent sur des codes sources de routeurs internet, des technologies d’antennes relais et de la robotique.

Huawei et sa filiale Futurewei sont par exemple accusés d’avoir, à partir de 2000, dérobé des codes sources de systèmes d’exploitation pour routeurs internet et divers autres éléments informatiques à une entreprise californienne non identifiée.

Huawei aurait ensuite vendu aux Etats-Unis des routeurs identiques mais moins chers que ceux de l’entreprise américaine concernée, selon l’acte d’inculpation.

Avec Jonathan Stempel et David Shepardson; version française Bertrand Boucey

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below