for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Pernod voit une normalisation de la demande en Chine en juin

Alexandre Ricard (photo), PDG de Pernod Ricard reste confiant sur ses perspectives en Chine à moyen terme en dépit de l'impact attendu de l'épidémie de covid-19 en Chine sur ses ventes lors de l'exercice en cours, qui se terminera fin juin. /Photo d'archives/REUTERS/Brendan McDermid

PARIS (Reuters) - Alexandre Ricard, PDG de Pernod Ricard reste confiant sur ses perspectives en Chine à moyen terme en dépit de l’impact attendu de l’épidémie de covid-19 en Chine sur ses ventes lors de l’exercice en cours, qui se terminera fin juin.

Alexandre Ricard a précisé jeudi lors d’un entretien téléphonique que la demande des particuliers pour les spiritueux reviendra à la normale en juin en Chine.

“Nous ambitions à moyen terme restent inchangées. Les fondamentaux sont extrêmement solide en Chine”, a-t-il déclaré.

La Chine, où Pernod Ricard réalise 10% de ses ventes, est le deuxième marché du groupe derrière les Etats-Unis.

Pernod Ricard compte sur la jeunesse locale et l’expansion de la classe moyenne chinoise pour encore soutenir ses ventes à l’avenir.

Le deuxième plus grand groupe de spiritueux au monde derrière le britannique Diageo a revu en baisse jeudi sa prévision de croissance sur l’exercice 2019-2020, estimant que la flambée épidémique liée au coronavirus covid-19 en Chine risquait de peser sur ses performances du troisième trimestre.

Dominique Vidalon, version française Myriam Rivet, édité par Nicolas Delame

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up