February 10, 2020 / 2:56 PM / 5 months ago

Wall Street recule sur fond d'interrogations sur le coronavirus

PARIS (Reuters) - Wall Street évolue légèrement dans le rouge lundi en début de séance, la réouverture d’usines en Chine ne suffisant pas à rassurer des investisseurs inquiets des répercussions que pourrait avoir l’épidémie de coronavirus sur l’économie mondiale.

Wall Street évolue légèrement dans le rouge lundi en début de séance. L'indice Dow Jones perd 89,67 points, soit 0,31%, à 29.012,84 points et le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,24% à 3.319,67 points après quelques minutes d'échanges. /Photo d'archives/REUTERS/Andrew Kelly

L’indice Dow Jones perd 89,67 points, soit 0,31%, à 29.012,84 points et le Standard & Poor’s 500, plus large, recule de 0,24% à 3.319,67 points après quelques minutes d’échanges.

Le Nasdaq Composite cédait 0,22% à 9.449,20 points l’ouverture.

Le coronavirus en Chine a tué 908 morts et a contaminé plus de 40.000 personnes selon les derniers chiffres publiés par Pékin, un bilan qui dépasse désormais celui de l’épidémie de Sras en 2002-2003.

Les autorités chinoises ont néanmoins levé certaines des restrictions à l’activité des entreprises et aux déplacements dans le pays.

Parallèlement à ce début timide de retour à la normale, ces mêmes autorités continuent de surveiller l’impact économique de l’épidémie. Un conseiller de la Banque populaire de Chine (BPC) cité par le quotidien Global Times estime ainsi que Pékin doit envisager de baisser les taux d’intérêt pour soutenir les entreprises.

Les investisseurs ne sont pas rassurés pour autant, d’autant moins qu’un effet se fait déjà sentir sur certaines entreprises américaines, à commencer par Apple, qui pèse sur les indices en perdant 1,08% dans les premiers échanges.

Selon plusieurs cabinets d’études spécialisés, les ventes de smartphones en Chine pourraient subir une chute atteignant 50% au premier trimestre en raison des perturbations dans la production et la distribution liées à l’épidémie.

A la hausse, Tesla gagne 5,47% après l’annonce de la reprise ce lundi de la production de son usine de Shanghai, à l’arrêt depuis fin janvier.

Le climat général d’aversion pour le risque se reflète dans le rendement des emprunts d’Etat américains à 10 ans, qui perd deux points de base à 1,556%.

Le dollar progresse légèrement pour sa part face à un panier de référence, soutenu par des indicateurs récents attestant de la résistance de l’économie américaine.

Patrick Vignal, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below