February 7, 2020 / 9:04 AM / 5 months ago

Les actions pourraient marquer le pas, le bilan du coronavirus grimpe

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues hésitantes vendredi à l’ouverture, les craintes entourant l’épidémie de coronavirus revenant au premier plan avec un bilan qui ne cesse de s’alourdir et des menaces bien réelles pour l’économie.

Les Bourses européennes sont attendues hésitantes vendredi à l'ouverture. Le CAC 40 parisien prendrait 0,09% à l'ouverture, le Dax à Francfort cèderait 0,02% et le FTSE à Londres progresserait de 0,03% en début de séance. /Photo d'archives/REUTERS/Toby Melville

D’après les contrats à terme, le CAC 40 parisien prendrait 0,09% à l’ouverture, le Dax à Francfort cèderait 0,02% et le FTSE à Londres progresserait de 0,03% en début de séance.

L’épidémie de coronavirus a causé 73 décès supplémentaires jeudi en Chine continentale, ont annoncé vendredi les autorités sanitaires chinoises, ce qui porte à 636 le nombre de cas mortels dans le pays depuis que le virus s’est déclaré à Wuhan en décembre dernier.

Le président chinois Xi Jinping a assuré à son homologue américain Donald Trump que la Chine faisait tout ce qui était en son pouvoir pour contenir l’épidémie, a indiqué vendredi la télévision publique chinoise.

L’inquiétude grandit cependant, avec désormais plus de 30.000 personnes contaminées mais aussi des villes en quarantaine, des vols annulés, des usines fermées et des chaînes d’approvisionnement perturbées.

Tout cela contribue à donner un coup d’arrêt au rebond des actions observé ces derniers jours.

LES VALEURS A SUIVRE :

Aux valeurs en Europe, il faudra suivre Credit Suisse, qui a annoncé vendredi la démission de son directeur général Tidjane Thiam à la suite d’un scandale d’espionnage, mais aussi Engie, dont le conseil d’administration a décidé jeudi de ne pas renouveler le mandat de sa directrice générale Isabelle Kocher, qui prend fin en mai.

EN ASIE

La Bourse de Tokyo a reculé un peu vendredi après avoir vécu la veille sa meilleure séance depuis plus d’un an.L’indice Nikkei a perdu 0,19% à 23.827,98 points et le Topix, plus large, a cédé 0,28% à 1.732,14 points.

Les indices ont cédé du terrain malgré le bond de plus de 6% d’un géant de la cote, SoftBank, après des informations faisant état d’une participation significative prise dans le conglomérat par le fonds activiste américain Elliott Management.

La Bourse de Shanghai s’est retournée en fin de séance pour gagner 0,3% mais les Bourses de Séoul et Hong Kong sont nettement dans le rouge à l’approche de la clôture et l’indice MSCI regroupant les valeurs d’Asie et du Pacifique (hors Japon) cède 0,7%.

A WALL STREET

Les indices de référence de la Bourse de New York ont encore battu des records jeudi, portés par l’annonce par la Chine qu’elle allait réduire de moitié les droits de douane supplémentaires prélevés depuis l’an dernier sur plus de 1.700 produits américains, conformément aux engagements pris dans l’accord commercial dit de “phase 1” conclu avec les Etats-Unis.

Aux valeurs, on retiendra notamment la performance de Twitter qui s’est envolé de 15% après avoir dégagé pour la première fois de son histoire un chiffre d’affaires trimestriel supérieur à un milliard de dollars, fruit des efforts du groupe américain pour rendre sa plate-forme plus conviviale et attirer ainsi davantage d’utilisateurs.

Les contrats à terme sur les grands indices sont pour l’instant en légère baisse mais pourraient évoluer avec la publication, une heure avant l’ouverture, du rapport mensuel sur l’emploi aux Etats-Unis (13h30 GMT).

Le consensus attend 160.000 créations d’emplois en janvier contre 145.000 en décembre.

TAUX

Le moindre appétit pour le risque se reflète dans le marché obligataire, le rendement des emprunts d’Etat américains à 10 ans reculant de deux points de base à 1,6265% dans les échanges en Asie.

Dans les premières transactions en Europe, le Bund allemand à 10 ans perd un point de base à -0,373%.

CHANGES

Du côté des devises, la situation est plutôt calme. Le billet vert cède quelques fractions face à un panier de référence et l’euro est stable, juste en dessous de 1,10 dollar.

PÉTROLE

Les cours du pétrole remontent sans conviction. Le Brent prend 0,36% à 55,13 dollars le baril et le brut léger américain (WTI) gagne 0,16% à 51,03 dollars.

édité par

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below