for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Nokia dépasse les attentes au 4e trimestre mais passe le dividende

Une réduction des coûts a permis à l'équipementier télécoms finlandais Nokia d'afficher jeudi une hausse surprise de son bénéfice net sur la période octobre-décembre, insuffisante toutefois pour lui permettre de proposer un dividende pour 2019. /Photo prise le 26 septembre 2019/REUTERS/Sergio Perez

HELSINKI (Reuters) - Une réduction des coûts a permis à l’équipementier télécoms finlandais Nokia d’afficher jeudi une hausse surprise de son bénéfice net sur la période octobre-décembre, insuffisante toutefois pour lui permettre de proposer un dividende pour 2019.

Après avoir revu à la baisse en octobre ses prévisions pour 2019 et 2020 en invoquant des investissements nécessaires dans la 5G, Nokia a fait état, dans un communiqué, d’un bénéfice par action de 0,15 euro au quatrième trimestre, supérieur à ce que prévoyait le consensus Refinitiv (0,13 euro).

Pour JPMorgan, ces résultats devraient rassurer les investisseurs. L’action prenait 3,36% vers 09h30 GMT en Bourse d’Helsinki, plus forte hausse de l’indice de la zone euro EuroStoxx 50 (+0,34%).

Le groupe a en outre confirmé sa prévision d’un bénéfice par action pour 2020 compris entre 0,20 et 0,30 euro, contre 0,22 euro sur l’ensemble de 2019. Il s’attend à ce que l’année en cours suive la même tendance que 2019, avec l’essentiel du bénéfice d’exploitation réalisé au quatrième trimestre.

En dépit de son dynamisme de fin d’année, Nokia a indiqué que son conseil d’administration ne proposerait pas de dividende pour 2019 en raison d’une trésorerie qui n’a atteint qu’au quatrième trimestre le seuil de deux milliards d’euros fixé par le groupe pour toute reprise du versement.

Concernant 2020, “nous ne nous attendons pas à atteindre ce niveau au cours des trois premiers trimestres”, a souligné le directeur général Rajeev Suri, n’excluant toutefois pas le versement d’un dividende pour cet exercice si le seuil des 2 milliards d’euros de trésorerie est ensuite atteint.

Tamo Virki et Anne Kauranen, version française Marine Pennetier, édité par Bertrand Boucey

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up