February 6, 2020 / 9:25 AM / 13 days ago

L'optimisme domine grâce à la Chine, à Lagarde et aux résultats

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes progressent en début de séance jeudi, dans le sillage des records de Wall Street et de la forte hausse des marchés asiatiques après l’annonce par la Chine de la réduction des droits de douane sur plusieurs centaines de produits importés des Etats-Unis.

Les principales Bourses européennes progressent en début de séance jeudi. À Paris, le CAC 40 gagne 0,7% à 6.027,42 points vers 09h00 GMT, au plus haut depuis le 24 janvier. A Londres, le FTSE 100 prend 0,26% et à Francfort, le Dax avance de 0,61%. /Photo d'archives/REUTERS/Toby Melville

À Paris, le CAC 40 gagne 0,7% à 6.027,42 points vers 09h00 GMT, au plus haut depuis le 24 janvier. A Londres, le FTSE 100 prend 0,26% et à Francfort, le Dax avance de 0,61%.

L’indice EuroStoxx 50 est en hausse de 0,54%, le FTSEurofirst 300 de 0,43% et le Stoxx 600 de 0,45% après avoir inscrit un nouveau record à 426,7 points.

La Chine a annoncé qu’elle allait réduire de moitié les droits de douane supplémentaires prélevés depuis l’an dernier sur plus de 1.700 produits américains, conformément aux engagements pris dans l’accord commercial dit de “phase 1” conclu avec les Etats-Unis.

Cette annonce est perçue comme une nouvelle mesure de soutien aux entreprises chinoises confrontées aux retombées de l’épidémie de coronavirus.

Autre élément porteur pour les marchés: la présidente de la Banque centrale européenne (BCE), Christine Lagarde, a évoqué des signes de stabilisation économique en préambule à son audition par le Parlement européen, tout en reconnaissant que la croissance restait faible.

“Il y a chez les traders un sentiment fort d’optimisme sur la capacité des actions mondiales à encaisser le choc du coronavirus”, constate Naeem Aslam, chef analyste d’Avatrade à Londres.

Dans ce climat résolument positif, les marchés ignorent la mauvaise surprise des commandes à l’industrie en Allemagne en décembre, une baisse inattendue de 2,1% par rapport au mois précédent.

VALEURS

La plus forte hausse sectorielle du début de séance en Europe est pour le secteur bancaire, dont l’indice Stoxx s’adjuge 2,06%, tiré entre autres par Nordea (+4,57%) et UniCredit (+4,96%) après des résultats meilleurs qu’attendu.

A Paris, Société générale sous-performe légèrement le secteur avec une progression de 1,16% après des commentaires prudents sur sa capacité à atteindre cette année son objectif de rendement des fonds propres.

Parmi les grands bénéficiaires de la pluie de résultats du début de journée, ArcelorMittal bondit de 10,7%, de loin la plus forte hausse du CAC 40, après avoir battu le consensus et présenté des prévisions solides.

A la baisse, Dassault Systèmes cède 2,97% après des trimestriels et des commentaires sur 2020 jugés décevants par plusieurs analystes.

EN ASIE

La Bourse de Tokyo a terminé en hausse de 2,38% après l’annonce chinoise sur les droits de douane. L’indice Nikkei a frôlé en séance le seuil des 24.000 points pour la première fois depuis le 22 janvier.

En Chine, le SSE Composite de Shanghai a gagné 1,72%, sa troisième hausse de plus de 1% consécutive, les investisseurs continuant de miser sur de nouvelles mesures de soutien visant à limiter l’impact économique de l’épidémie.

A WALL STREET

Wall Street a bouclé une troisième séance de hausse consécutive mercredi et l’indice S&P a atteint un nouveau record de clôture, grâce à de bons chiffres sur le marché de l’emploi et l’activité du secteur des services aux Etats-Unis et des résultats trimestriels d’entreprises bien accueillis.

Les indices ont été portés en outre par la rumeur de la mise au point d’un traitement efficace du coronavirus de Wuhan, qui menace de freiner la croissance économique mondiale, même si l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a démenti l’information.

Le Nasdaq a également battu son record de clôture, malgré le plongeon de 17% de l’action Tesla après six jours de hausse, qui a freiné sa progression.

L’indice Dow Jones a gagné 1,68% ou 483,22 points à 29.290,85, S&P-500 a pris 37,1 points (+1,13%) à 3.334,69 et le Nasdaq Composite a avancé de 40,71 points (+0,43%) à 9.508,68 points.

TAUX

Sur le marché obligataire, la perspective de la baisse des droits de douane chinois et les déclarations encourageantes de Christine Lagarde se traduisent par une poursuite de la remontée des rendements.

Celui du Bund allemand à dix ans prend près de trois points de base à -0,344%, au plus haut depuis le 27 janvier, et son équivalent français plus de deux points à -0,083%.

Le rendement américain à dix ans oscille autour de 1,67%, portant à plus de 15 points de base sa hausse depuis le point bas touché vendredi.

CHANGES

Le soulagement apporté aux investisseurs par la décision de Pékin sur les droits de douane profite logiquement au yuan, qui a pris jusqu’à 0,2% face au dollar et au dollar australien, très sensible aux nouvelles en provenance de Chine.

L’”indice dollar”, qui mesure les fluctuations de la devise américaine face à un panier de référence, est pratiquement inchangé après avoir atteint en début de journée son plus haut niveau depuis deux mois en réaction aux bons indicateurs américains de mercredi.

L’euro est stable, juste en dessous du seuil de 1,10 dollar.

PÉTROLE

Porté lui aussi par le regain général d’optimisme, le marché pétrolier amplifie le rebond entamé mercredi après cinq séances consécutives de baisse.

Le Brent gagne 1,28% à 55,99 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 1,97% à 51,75 dollars. Le premier avait déjà pris 2,4% mercredi, le second 2,3%.

Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below