January 28, 2020 / 6:38 PM / 6 months ago

LVMH: Ventes records en 2019 mais ralentissement au dernier trimestre

PARIS (Reuters) - LVMH a bouclé une année record en termes de ventes en 2019 mais le numéro un mondial du luxe a vu son chiffre d’affaires ralentir au dernier trimestre, en raison des troubles à Hong Kong et d’une hausse de la TVA au Japon.

LVMH a bouclé une année record en termes de ventes en 2019 mais le numéro un mondial du luxe a vu son chiffre d'affaires ralentir au dernier trimestre, en raison des troubles à Hong Kong et d'une hausse de la TVA au Japon. /Photo prise le 28 janvier 2020/REUTERS/Christian Hartmann

Hong Kong, marché essentiel pour le propriétaire de Dior ou Vuitton, est secoué depuis juin par un puissant mouvement de contestation politique et social qui a contraint le géant français à fermer plusieurs magasins dans le territoire chinois.

Lors d’une conférence de presse, le directeur financier de LVMH, Jean Jacques Guiony, a déclaré que les ventes du groupe à Hong Kong avaient chuté de 40% d’octobre à décembre, après une baisse de 15% au troisième trimestre.

L’apparition d’un nouveau coronavirus dans le centre de la Chine en décembre constitue une autre source d’interrogation pour les investisseurs concernant la demande chinoise au cours des mois à venir et les perspectives du géant français seront scrutées à la loupe.

Devant la presse, Bernard Arnault, le PDG du leader mondial du luxe, a déclaré qu’il était encore trop tôt pour évaluer les conséquences du coronavirus.

Si l’épidémie perdure quelques mois, l’impact devrait être limité, si elle s’étend sur plusieurs années, ce sera une autre affaire, a commenté Bernard Arnault, qui s’est félicité de la réaction vigoureuse des autorités chinoises face au virus.

Dans son communiqué de résultats, LVMH se dit “prudemment confiant” pour 2020 “dans un contexte géopolitique incertain”.

L’an dernier, le chiffre d’affaires du propriétaire de Louis Vuitton, Moët & Chandon, Dior, Bulgari ou Sephora, s’est élevé à un montant record de 53,67 milliards d’euros, en hausse de 10% sur une base comparable.

Sur l’ensemble de l’année, les ventes de mode et maroquinerie ont grimpé de 17% en organique, les parfums et cosmétiques de 9%, les vins et spiritueux de 6% et les montres et la joaillerie de 3%.

Au quatrième trimestre d’octobre à décembre, les ventes ont augmenté de 12%, à 15,27 milliards d’euros, et de 8% en organique, alors que les analystes attendaient près de 9%.

LVMH explique ce décalage par des effets exceptionnels tels que la hausse de la TVA au Japon, anticipée par les consommateurs qui ont préféré concentrer leurs achats au troisième trimestre, et des mouvements de stocks chez les distributeurs de cognac aux Etats-Unis.

Le résultat opérationnel courant s’est établi à 11,5 milliards d’euros en 2019, en hausse de 15% “par rapport à un niveau déjà élevé en 2018”, s’est félicité le groupe dans son communiqué.

La marge opérationnelle courante est ressortie à 21,4% et le résultat net part du groupe à 7,2 milliards d’euros, en hausse de 13%.

Sarah White et Silvia Aloisi, version française Jean-Stéphane Brosse, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below