January 16, 2020 / 10:12 PM / 4 months ago

Wall Street à des records avec les ventes au détail et les banques

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a encore battu ses records jeudi, une salve d’indicateurs macroéconomiques positifs pour l’économie américaine et les résultats trimestriels de la banque Morgan Stanley ayant contribué à renforcer l’optimisme ambiant au lendemain de la signature d’un accord commercial entre les Etats-Unis et la Chine.

La Bourse de New York a encore battu ses records jeudi. L'indice Dow Jones a gagné 0,92%. /Photo d'archives/REUTERS/Lucas Jackson

L’indice Dow Jones a gagné 267,42 points (0,92%) à 29.297,64.

Le S&P-500, plus large et principale référence des investisseurs, a pris 27,52 points, soit 0,84%, à 3.316,81, franchissant pour la première fois le seuil des 3.300 points.

Le Nasdaq Composite, à forte composante technologique, a avancé de son côté de 98,44 points (1,06%) à 9.357,13 points.

Les signaux positifs se sont multipliés jeudi pour l’économie des Etats-Unis.

Les ventes au détail ont augmenté de 0,3% en décembre malgré la baisse du marché automobile, les inscriptions au chômage ont diminué la semaine dernière à 204.000 et l’indice d’activité manufacturière “Philly Fed” a rebondi bien plus qu’attendu à 17,0, son meilleur niveau depuis huit mois.

“Il faut que le consommateur soit solide et on en trouve la preuve dans les ventes au détail, qui sont apparues plutôt bonnes après un certain ralentissement ces derniers mois”, dit Tom Martin, gérant de portefeuilles chez Globalt.

La tendance a aussi été soutenue par les valeurs technologiques, qui jouent un rôle moteur dans l’actuel mouvement de hausse. Leur indice sectoriel a gagné 1,8%.

Du côté des valeurs individuelles, Morgan Stanley a clos en fanfare la période de publication des résultats trimestriels des grandes banques américaines, avec des performances meilleures que prévu en fin d’année et une révision à la hausse de plusieurs de ses objectifs de rentabilité.

Le titre a pris 6,61% à 56,44 dollars, de loin la plus forte hausse du S&P-500.

Alphabet, maison mère de Google, a vu sa capitalisation boursière dépasser les 1.000 milliards de dollars en séance. Le titre a fini sur un gain de 0,76% à 1.450,16 dollars.

version française Bertrand Boucey

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below