January 15, 2020 / 3:10 PM / 5 months ago

Bank of America amortit la baisse des taux par une croissance de ses prêts

Bank of America a publié mercredi des résultats trimestriels supérieurs aux attentes, une accélération de son activité sur le marché obligataire et la croissance de ses prêts ayant permis à la deuxième banque américaine d'amortir les effets des taux d'intérêt bas. /Photo d'archives/REUTERS/Brian Snyder

BANGALORE (Reuters) - Bank of America a publié mercredi des résultats trimestriels supérieurs aux attentes, une accélération de son activité sur le marché obligataire et la croissance de ses prêts ayant permis à la deuxième banque américaine d’amortir les effets des taux d’intérêt bas.

Le rebond de l’activité obligataire est manifeste pour la plupart des grandes banques américaines, en raison d’un effet de comparaison favorable avec la période comparable de l’année précédente, marquée par les craintes sur une guerre commerciale.

Cette activité a progressé de 25% pour Bank of America, une performance qui reste cependant très en deçà de ses rivales JP Morgan Chase et Citigroup, qui ont fait état mardi de progressions respectives de 86% et de 49%.

Globalement, le bénéfice net par action ordinaire baisse de 4,1% à 6,75 milliards de dollars (environ 6,05 milliards d’euros) au quatrième trimestre contre 7,04 milliards un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, il s’établit à 75 cents par action quand les analystes s’attendaient en moyenne à un bénéfice par action de 68 cents.

Le produit net bancaire a reculé de 1% à 22,35 milliards de dollars.

Au chapitre des prêts, l’encours de crédits de Bank of America a crû au rythme de 6%, au-dessus des performances de ses rivales. Les dépôts bancaires ont progressé de 5%.

Mais les revenus tirés de la banque au détail, principal secteur d’activité de Bank of America, ont reculé de 5% à 9,5 milliards de dollars, une baisse qu’expliquent largement les trois baisses de taux décidées cette année par la Réserve fédérale.

Des principales banques américaines, Bank of America est la plus exposée aux fluctuations des taux d’intérêt en raison de l’importance de ses dépôts de titres et de créances hypothécaires, sensibles à l’évolution des taux.

La marge nette sur les intérêts, qui mesure l’écart entre le taux d’intérêt auquel une banque prête de l’argent et le taux auquel elle se refinance, s’est établie à 2,35% contre 2,52% un an plus tôt et 2,41% au troisième trimestre 2019.

Bharath Manjesh; version française Henri-Pierre André, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below