December 30, 2019 / 5:34 PM / 6 months ago

L'Europe finit dans le rouge avec le repli de Wall St et le manque de volumes

(Reuters) - Les principales Bourses européennes ont fini dans le rouge lundi, le recul de Wall Street après ses récents records ayant favorisé les prises de bénéfice dans des volumes réduits par l’absence de nombreux investisseurs entre Noël et le Nouvel An.

Les principales Bourses européennes ont fini dans le rouge lundi. À Paris, le CAC 40 a terminé en baisse de 0,91%. A Londres, le FTSE 100 a perdu 0,68%. A Francfort, le Dax a reculé de 0,66% pour la dernière séance de l'année en Allemagne. /Photo d'archives/REUTERS/Ralph Orlowski

À Paris, le CAC 40 a terminé en baisse de 0,91% (55,17 points) à 5982,22 points, son plus bas du jour et sa première clôture sous 6.000 points depuis le 19 décembre. A Londres, le FTSE 100 a perdu 0,68%. L’indice EuroStoxx 50 a cédé 0,89%, le FTSEurofirst 300 0,78% et le Stoxx 600 0,85%.

A Francfort, le Dax a reculé de 0,66% pour la dernière séance de l’année en Allemagne, ramenant sa progression sur l’ensemble de l’année à 25,48%.

Le Stoxx 600 conserve une progression de 23,25% depuis le 1er janvier, sa meilleure performance annuelle depuis 2009, et le CAC 40 une hausse de 26,46%, la plus forte depuis 1999.

Ces performances incitent logiquement aux prises de profit face à la faiblesse des échanges même si le sentiment général reste à l’optimisme sur le commerce international comme sur la conjoncture économique. Et les informations d’un quotidien de Hong Kong sur la venue d’un vice-Premier ministre chinois à Washington samedi pour la signature de l’accord de “phase un” entre les deux pays n’ont pas suffi à inverser la tendance baissière.

Le mouvement de repli a été amplifié par la faiblesse des volumes: sur le CAC 40, ils n’ont représenté que 1,9 milliard d’euros, à peine plus de la moitié de leur moyenne du mois écoulé.

VALEURS

Le mouvement de baisse a touché la totalité des grands secteurs de la cote en Europe, les replis les plus marqués affectant le compartiment de l’industrie (-1,39%), celui des télécommunications (-1,19%) et celui de la santé (-1,01%).

A Paris, EssilorLuxottica a perdu 2,95%, la plus forte baisse du CAC 40, en réaction à l’annonce de la découverte d’une fraude comptable dans une filiale en Thaïlande qui devrait amputer son résultat opérationnel 2019 de quelque 190 millions d’euros.

A la hausse, le groupe parapétrolier CGG a gagné 3,65% après avoir dit s’attendre à un flux de trésorerie net 2019 positif et supérieur à ses attentes.

A WALL STREET

Au moment de la clôture en Europe, Wall Street évoluait elle aussi dans le rouge, le Dow Jones cédant 0,47%, le Standard & Poor’s 500 0,45% et le Nasdaq Composite 0,68%, s’éloignant des records inscrits en séance vendredi.

Tous les grands indices sectoriels S&P évoluaient dans le rouge à l’exception de celui de l’énergie, soutenu par la hausse des cours du pétrole.

LES INDICATEURS DU JOUR

Aux Etats-Unis, l’indice PMI d’activité industrielle dans la région de Chicago a légèrement dépassé les attentes à 48,9 pour décembre après 46,3 en novembre alors que le consensus le donnait à 48,0.

Les promesses de vente sur le marché immobilier américain affichent par ailleurs un rebond de 1,2% en novembre, conforme aux attentes, après une baisse de 1,3% en octobre.

CHANGES

La faiblesse des volumes amplifie le repli du dollar face aux autres grandes devises: l’indice qui mesure les fluctuations du billet vert contre un panier de référence recule de près de 0,3%, ramenant sa hausse depuis le début de l’année à 0,5% seulement après +4,4% environ en 2018.

L’euro en profite pour remonter au-dessus de 1,12 dollar après un pic à 1,1222, son plus haut niveau depuis la mi-août.

TAUX

Les rendements obligataires sont orientés à la hausse malgré le recul des actions, qui favorise le plus souvent le repli sur les emprunts d’Etat.

Celui du Bund allemand à dix ans a atteint son plus haut niveau depuis fin mai à -0,172% et son équivalent français est monté à 0,13%, au plus haut depuis juin.

L’un et l’autre s’acheminent néanmoins vers leur plus forte baisse annuelle depuis cinq ans, de près de 45 points de base pour le Bund.

PÉTROLE

Les cours du pétrole ont atteint leurs plus hauts niveaux depuis trois mois, profitant à la fois de l’optimisme sur le commerce USA-Chine et du regain de tension géopolitique au Moyen-Orient après les frappes américaines visant des positions du Hezbollah, soutenu par l’Iran, en Syrie et en Irak.

Le Brent gagne 0,29% à 68,36 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 0,57% à 61,37 dollars.

À SUIVRE MARDI:

Les marchés Boursiers japonais et allemands resteront fermés mardi, tout comme les marchés obligataires en Europe, et les Bourses de Londres et Paris, entre autres, clôtureront en début d’après-midi.

Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below