December 27, 2019 / 9:05 AM / a month ago

L'Opep+ devrait envisager d'arrêter ses baisses de production, déclare Novak

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés, désignés sous le nom d'Opep+, devraient envisager de mettre fin l'an prochain à leurs baisses de production. /Photo prise le 6 décembre 2019/REUTERS/Leonhard Foeger

MOSCOU (Reuters) - L’Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés, désignés sous le nom d’Opep+, devraient envisager de mettre fin l’an prochain à leurs baisses de production, a déclaré vendredi le ministre russe de l’Energie Alexandre Novak.

“En ce qui concerne les baisses de production, je le répète, ce n’est pas un processus sans fin. Une décision sur la sortie devra être prise progressivement pour conserver notre part de marché et afin que nos entreprises puissent être en mesure de mettre en oeuvre leurs projets”, a dit le ministre sur l’antenne de Rossiya 24 TV. “Je pense que nous examinerons cela cette année (2020)”, a-t-il ajouté.

Depuis 2017 et dans le but de soutenir les cours du brut, l’Opep+ limite sa production pour réduire les excédents sur le marché du pétrole dus à l’essor de la production aux Etats-Unis, premier producteur mondial, qui ne participent pas aux mesures d’encadrement.

Les membres de l’Opep+ se sont mis d’accord début décembre sur une nouvelle baisse de production de 500.000 barils par jour, portant la baisse entamée en 2017 à 1,7 million de bpj, soit 1,7% de l’offre mondiale. La prochaine réunion de l’Opep+ est prévue le 6 mars 2020.

Vladimir Soldatkin; version française Jean-Stéphane Brosse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below