December 21, 2019 / 10:27 AM / a month ago

Scholz envisage d'étendre à d'autres actifs la taxe sur les transactions d'actions

La taxe sur les transactions d'actions que dix pays de l'Union européenne espèrent introduire dès 2021 pourrait être étendue aux transactions d'actifs plus risqués, déclare le ministre allemand des Finances, Olaf Scholz (en photo), dans un entretien publié samedi par les journaux du groupe Funke. /Photo prise le 30 octobre 2019/REUTERS/Fabrizio Bensch

BERLIN (Reuters) - La taxe sur les transactions d’actions que dix pays de l’Union européenne espèrent introduire dès 2021 pourrait être étendue aux transactions d’actifs plus risqués, déclare le ministre allemand des Finances, Olaf Scholz, dans un entretien publié samedi par les journaux du groupe Funke.

Une telle mesure, a-t-il toutefois précisé, nécessiterait un consensus plus large au sein de l’UE.

“Si les expériences sont positives (une fois instaurée la taxe sur les transactions d’actions), alors il sera plus facile de parvenir à ce consensus”, dit Scholz.

En plus de l’Allemagne, la France, l’Italie, l’Espagne ou encore le Portugal ont prévu d’introduire ce dispositif.

Thomas Escritt; version française Jean Terzian

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below