December 11, 2019 / 10:12 AM / 4 months ago

L'Europe boursière recule un peu avant les annonces de la Fed

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent en petite baisse mercredi dans le matinée en raison des doutes persistants sur le commerce avant le rendez-vous de politique monétaire de la Réserve fédérale, qui devrait se révéler sans surprise.

Les principales Bourses européennes évoluent en petite baisse mercredi dans le matinée. À Paris, l'indice CAC 40 perd 0,25% vers 9h35 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,09% et à Londres, le FTSE est stable. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

À Paris, l’indice CAC 40 perd 0,25% à 5.833,49 points vers 9h35 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,09% et à Londres, le FTSE est stable.

L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro, le FTSEurofirst 300 et le Stoxx 600 reculent de 0,2%.

Les incertitudes sur l’imposition ou le report de droits de douane américains sur les produits d’importations chinois continuent d’alimenter l’aversion au risque alors que l’échéance du 15 décembre approche.

“Si ces droits de douane sont mis en place, ce sera une catastrophe à court terme”, commente Alessia Berardi, économiste chez Amundi.

Le sujet du jour sur les marchés reste la fin de la réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale (Fed), qui devrait maintenir le statu quo sur ses taux. Le communiqué de politique monétaire tombera à 19h00 GMT, suivi 30 minutes plus tard de la conférence de presse du président de l’institution, Jerome Powell.

“Le comité de politique monétaire devrait être rassurant sur l’évolution de la conjoncture en 2020. Le marché table sur une inflation contenue, une croissance autour de 1,6% et un taux de chômage sous 4%. La mise à jour des projections économiques de la Fed sera l’occasion de savoir si elle est en ligne avec le consensus des économistes”, notent les analystes de Saxo Banque.

“Toutefois, une nouvelle baisse des taux au prochain semestre reste d’actualité, que ce soient en réaction à la guerre commerciale, au ralentissement chinois ou encore aux inquiétudes concernant le marché interbancaire américain.”

Avant les annonces de la Fed, les investisseurs étudieront avec attention les statistiques des prix à la consommation aux Etats-Unis en novembre, à 12h30 GMT.

VALEURS

En Bourse, peu de valeurs se distinguent. La plus forte hausse sectorielle est pour l’indice Stoxx lié à l’automobile (+0,47%). A l’inverse, le secteur défensif de l’immobilier perd 1,08%.

JD Sports Fashion chute de 8,17% à la Bourse de Londres, plus forte baisse du Stoxx 600, après une baisse de participation de son principal actionnaire.

Telefonica Deutschland, l’un des principaux opérateurs mobiles d’Allemagne, perd 2,04% après avoir abaissé le montant du dividende proposé aux actionnaires afin de concentrer ses investissements à l’amélioration de son réseau au cours des trois prochaines années.

EN ASIE

Le Nikkei à la Bourse de Tokyo a terminé en légère baisse (-0,08%). Sur les marchés chinois, les investisseurs ont également fait preuve d’attentisme avant les annonces de la Fed: le CSI 300 des grandes capitalisations a pris 0,1%.

A WALL STREET

La Bourse de New York est restée dans l’expectative mardi avant les grands rendez-vous qui s’annoncent sur plusieurs fronts, à commencer par celui des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine. [.NFR]

L’indice Dow Jones a cédé 0,1%, le S&P-500 a reculé de 0,11% et le Nasdaq Composite a perdu 0,07%.

Aux valeurs, Netflix a lâché environ 3% en réaction à une note d’analystes estimant que le géant de la vidéo en ligne pourrait perdre 4 millions d’abonnés l’année prochaine aux Etats-Unis en raison d’une concurrence de plus en plus vive.

CHANGES

Le dollar est en légère hausse face à un panier de devises de référence et l’euro (-0,06%) perd un peu de terrain, à 1,1085, après avoir gagné 0,27% la veille avec l’amélioration plus importante que prévu du moral des investisseurs en Allemagne..

Après avoir touché mardi un plus haut depuis fin mars, la livre sterling baisse légèrement alors qu’un sondage montre une réduction de l’avance du Parti conservateur sur les travaillistes dans les intentions de vote avant les élections législatives de jeudi en Grande-Bretagne.

L’accélération plus forte que prévu de l’inflation suédoise en novembre profite à la devise nationale qui évolue à un plus haut de plus de sept mois face à l’euro.

TAUX

Sur le marché obligataire, le calme domine avant les décisions de la Réserve fédérale américaine puis celles, jeudi, de la Banque centrale européenne (BCE). Le rendement des emprunts d’Etat américains à 10 ans est presque stable, à 1,8243%. Le Bund à 10 ans, taux de référence de la zone euro, recule modestement autour de -0,308%.

PÉTROLE

Les deux contrats de référence sur le brut sont orientés à la baisse en réaction à des statistiques montrant une augmentation inattendue des stocks aux Etats-Unis.

Le Brent abandonne 0,51%, sous 64 dollars le baril, et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) cède 0,49% à 58,95 dollars.

Selon les statistiques hebdomadaires de l’American Petroleum Institute (API), les stocks américains de brut ont augmenté de 1,4 million de barils la semaine dernière alors le consensus tablait sur une baisse de 2,8 millions de barils.

Le marché attend maintenant les données de l’Energy Information Administration, à 15h30 GMT.

MÉTAUX

Le cours du cuivre est en hausse dans l’espoir que les Etats-Unis repousse le relèvement des droits de douane prévu ce mois-ci sur les importations chinoises. Le cours du cuivre à Londres a touché en séance un pic de près de cinq mois, à 6,117 dollars la tonne.

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below