December 11, 2019 / 9:37 AM / 2 months ago

Telefonica Deutschland choisit Huawei et Nokia pour la 5G

Telefonica Deutschland a annoncé mercredi avoir choisi le finlandais Nokia et le chinois Huawei pour construire son réseau 5G alors même que le gouvernement allemand n'a pas encore arrêté les règles de sécurité qui s'appliqueront aux fournisseurs des infrastructures nécessaires au déploiement de cette nouvelle norme de téléphonie mobile. /Photo d'archives/REUTERS/Sergio Perez

BERLIN (Reuters) - Telefonica Deutschland a annoncé mercredi avoir choisi le finlandais Nokia et le chinois Huawei pour construire son réseau 5G alors même que le gouvernement allemand n’a pas encore arrêté les règles de sécurité qui s’appliqueront aux fournisseurs des infrastructures nécessaires au déploiement de cette nouvelle norme de téléphonie mobile.

“Nous espérons que cette fenêtre d’incertitude sera aussi brève que possible”, a déclaré le président du directoire de la filiale allemande de Telefonica, Markus Haas, lors d’une conférence téléphonique avec la presse.

Le débat n’a pas encore été tranché en Allemagne au sujet de Huawei qui, selon l’administration américaine, constitue une menace grave pour la sécurité compte tenu de ses liens avec l’appareil d’Etat chinois, que l’entreprise basée à Shenzhen dément. Washington estime que le groupe chinois devrait être exclu du marché des infrastructures de réseaux.

“Avec cette décision, Telefonica Deutschland prend en compte le fait que le processus politique n’a pas encore été mené à son terme sans pour autant différer le coup d’envoi des travaux de déploiement du réseau 5G”, souligne la filiale du groupe espagnol dans un communiqué.

Les deux autres opérateurs de téléphonie mobile en Allemagne, le leader Deutsche Telekom et Vodafone, sont des clients de Huawei mais n’ont pas encore dit s’ils maintiendraient leur partenariat avec le groupe chinois pour la 5G.

Telefonica Deutschland a annoncé une réduction de 37% de son dividende au titre de 2019 pour donner la priorité à ses investissements dans les réseaux. Le titre perdait plus de 2% vers 09h00 GMT en Bourse de Francfort, l’une des plus fortes baisses de l’indice européen Stoxx 600 (-0,28%).

Douglas Busvine; version française Henri-Pierre André

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below