November 27, 2019 / 9:51 AM / 13 days ago

Les actions européennes prudentes après de nouveaux plus hauts

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent en ordre dispersé mercredi matin après avoir atteint de nouveaux plus hauts de plus de quatre ans dans les premiers échanges au lendemain des déclarations optimistes de Donald Trump sur le commerce avec la Chine même si la hausse semble désormais manquer de conviction.

Les principales Bourses européennes évoluent en ordre dispersé mercredi matin. À Paris, le CAC 40 gagne 0,05% vers 09h00 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,09% et à Londres, le FTSE 100 avance de 0,28%. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

À Paris, le CAC 40 gagne 0,05% à 5.932,39 points vers 09h00 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,09% et à Londres, le FTSE 100 avance de 0,28%.

L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 est en hausse de 0,13%, l’EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,13% et le Stoxx 600 de 0,17%.

Ce dernier a atteint en tout début de séance son plus haut niveau depuis avril 2015 à 409,83 points tandis que le CAC 40, à 5.944,84, montait à moins de 1% du seuil symbolique des 6.000 points.

Les investisseurs ont apprécié les dernières déclarations de Donald Trump mardi assurant que Washington était “dans la dernière ligne droite” de ses négociations commerciales avec la Chine, même si le président américain a réaffirmé son soutien aux manifestants pro-démocratie à Hong Kong.

Le conflit commercial entre les deux premières économies du monde continue par ailleurs de peser sur l’activité: en Chine, les bénéfices du secteur industriel ont subi en octobre leur plus forte baisse depuis huit mois.

La prudence pourrait limiter les variations à la veille de la fête américaine de Thanksgiving, pour laquelle les marchés américains resteront fermés jeudi avant une séance écourtée vendredi.

La séance du jour à Wall Street sera animée par une série d’indicateurs économiques, avec entre autres la deuxième estimation du produit intérieur brut (PIB) du troisième trimestre à 12h30 GMT et les chiffres mensuels des revenus et dépenses des ménages à 15h00 GMT.

En France, l’indice de confiance des ménages est ressorti en hausse et au-dessus des attentes, à 106 alors que le consensus le donnait à 103.

VALEURS

La plus forte progression sectorielle du jour est pour le compartiment des matières premières, dont l’indice Stoxx européen avance de 0,87%, grâce entre autres à la hausse des cours du cuivre, au plus haut depuis deux semaines.

A Paris, les valeurs du luxe figurent dans le peloton de tête du CAC 40: Hermès prend 1,14%, LVMH 0,54% et Kering 0,44%.

Parmi les plus fortes baisses du Stoxx 600, l’équipementier automobile allemand Knorr Bremse perd 2,96% après des résultats inférieurs aux attentes et le groupe britannique de boissons non-alcoolisées Britvic cède 2,59% après avoir publié un bénéfice annuel en recul de 31%.

EN ASIE

La Bourse de Tokyo a fini dans le vert pour la quatrième séance d’affilée, une progression favorisée par les espoirs de compromis entre les Etats-Unis et la Chine mais aussi par l’évocation d’un nouveau plan de relance au Japon.

L’indice Nikkei a gagné 0,28% à 23.437,77 points et le Topix a pris 0,31% à 1.710,98 points.

En Chine, le SSE Composite de Shanghai a en revanche cédé 0,13% après les chiffres des bénéfices industriels.

A WALL STREET

Wall Street a clôturé à de nouveaux plus hauts historiques mardi grâce aux déclarations de Donald Trump sur les négociations avec la Chine et malgré un recul inattendu de l’indice de confiance du consommateur du Conference Board.

L’indice Dow Jones a gagné 55,21 points (+0,2%) à 28.121,68, le Standard & Poor’s 500 a pris 6,88 points, soit 0,22%, à 3.140,52 et le Nasdaq Composite a avancé de 15,45 points (0,18%) à 8.647,93 points.

Le Dow a notamment profité de la hausse de 2,04% de Walt Disney après des informations de presse sur le succès commercial de son nouveau service de vidéo en ligne Disney+.

“Techniquement, si les trois indices principaux ont terminé sur des records historiques, les volumes ont été très faibles (-30% par rapport à la moyenne des 30 derniers jours) pour cause de semaine de Thanksgiving”, note John Plassard, de Mirabaud Securities.

TAUX

Les rendements des emprunts d’Etat de référence en Europe varient peu en l’absence d’éléments susceptibles de déclencher des mouvements marqués. Celui du Bund allemand à dix ans est pratiquement inchangé à -0,373%.

Son équivalent britannique recule à 0,648% après des sondages montrant une légère hausse des intentions de vote en faveur du Parti travailliste pour les élections législatives du 12 décembre.

CHANGES

Le dollar amplifie sa hausse face aux autres grandes devises, porté lui aussi par les espoirs de trêve commerciale entre les Etats-Unis et la Chine. L’euro revient sous 1,1010 dollar, la livre sterling sous 1,2850.

Le yuan chinois, très sensible aux tensions commerciales, s’apprécie légèrement, à 7,0240 pour un dollar.

PÉTROLE

Les cours du pétrole se replient après les chiffres hebdomadaires de l’American Petroleum Institute (API) montrant une hausse inattendue de 3,6 millions de barils des stocks de brut aux Etats-Unis la semaine dernière.

Le Brent revient à 64,36 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) à 58,43 dollars.

L’Energy Information Administration (EIA) doit publier ses propres chiffres sur les stocks américains à 15h30 GMT.

édité par Patrick Vignal

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below