November 26, 2019 / 12:32 PM / 13 days ago

Les investisseurs hésitent faute de concret sur le commerce

PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue stable et les Bourses européennes évoluent sans tendance claire à mi-séance mardi, l’optimisme suscité par les signes récents de progrès dans les discussions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine marquant le pas en l’absence d’avancées concrètes.

Les Bourses européennes évoluent sans tendance claire à mi-séance mardi. À Paris, le CAC 40 perd 0,06% à 12h15 GMT après de brève incursions en territoire positif en matinée. À Francfort, le Dax cède 0,2% tandis qu'à Londres, le FTSE 100 avance de 0,05%. /Photo d'archives/REUTERS/Kevin Coombs

Les contrats à terme sur les principaux indices new-yorkais suggèrent une ouverture de Wall Street quasiment inchangée après les records inscrits lundi à la faveur d’un regain d’espoir sur le commerce USA-Chine et de l’annonce de plusieurs grosses opérations de fusions-acquisitions.

À Paris, le CAC 40 perd 0,06% à 5.921,33 points à 12h15 GMT après de brève incursions en territoire positif en matinée. À Francfort, le Dax cède 0,2% tandis qu’à Londres, le FTSE 100 avance de 0,05%.

L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 est en baisse de 0,08%, l’EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,17% et le Stoxx 600 de 0,03%.

L’indice mondial MSCI, qui regroupe 49 marchés développés et émergents, a touché un plus haut de près de deux ans avant l’ouverture des places européennes.

Pékin a annoncé en début de journée que le vice-Premier ministre chinois Liu He s’était entretenu au téléphone avec le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer, et le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, de questions relatives à la “phase un” d’un accord commercial.

“On rapporte que la conversation a permis de ‘résoudre des questions-clés’. Il semble que les discussions en soient au stade des détails, ce qui est bon signe, mais rien ne doit être considéré comme acquis”, commente David Madden, analyste de CMC Markets.

Les investisseurs voient en outre se rapprocher l’échéance du 15 décembre, date à laquelle les Etats-Unis menacent toujours d’appliquer de nouveaux droits de douane sur 160 milliards de dollars (145 milliards d’euros) de produits chinois.

VALEURS EN EUROPE

Compass Group chute de 5,6%, la plus forte baisse du Stoxx 600, après avoir averti que la dégradation de la confiance des entreprises et des consommateurs européens pesaient sur ses volumes et ses marges.

Le groupe britannique de restauration collective et de services aux entreprises entraîne dans son sillage ses concurrents français Elior (-3,56%) et Sodexo (-1,17%), ainsi que l’indice Stoxx des transports et du tourisme, qui abandonne 1,78%.

A la hausse, Faurecia gagne 1,61%; l’équipementier automobile a annoncé lors d’une journée investisseurs viser un chiffre d’affaires de plus de 20,5 milliards d’euros et une marge de 8% en 2022.

Europcar bondit de 7,12% après des informations de presse selon lesquelles il intéresse plusieurs fonds de capital-investissement.

TAUX

L’attentisme sur le commerce et la faiblesse des variations sur les marchés d’actions se traduit aussi par une légère baisse des rendements obligataires de référence en Europe, à -0,359% pour le Bund allemand à dix ans et -0,049% pour son équivalent français.

Les rendements américains reculent plus nettement, à 1,7483% pour le dix ans, avant les adjudications du Trésor, à cinq ans ce mardi et dix ans mercredi.

CHANGES

Comme les actions, le dollar hésite faute d’éléments suffisants pour prolonger la bouffée d’optimisme qui lui a permis d’enregistrer lundi sa cinquième séance consécutive de hausse face à un panier de devises de référence.

Il est revenu pratiquement à l’équilibre face au yen à 108,95 après un plus haut de deux semaines à 109,205, et il est quasi stable face à l’euro, à 1,1016.

La livre sterling, elle, recule d’environ 0,3% face au dollar et à l’euro après un sondage montrant une réduction de l’écart entre conservateurs et travaillistes dans les intentions de vote pour les législatives du 12 décembre.

PÉTROLE

Le marché pétrolier évolue sans tendance claire en attendant les chiffres hebdomadaires de l’American Petroleum Institute (API) sur les stocks aux Etats-Unis, qui seront publiés après la clôture des marchés américains.

Le Brent grappille 0,03% à 63,67 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) prend 0,1% à 58,07 dollars.

Le consensus Reuters table sur une légère baisse des réserves de brut aux Etats-Unis.

Marc Angrand, édité par

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below