November 21, 2019 / 2:52 PM / 23 days ago

Sanofi réfléchit à ses options pour les médicaments sans ordonnance

PARIS/FRANCFORT (Reuters) - Sanofi réfléchit à une coentreprise ou à une vente de son activité de médicaments sans ordonnance, parmi différentes options, ont déclaré des sources à Reuters, alors que le groupe pharmaceutique français doit présenter un nouveau plan stratégique le mois prochain.

Sanofi réfléchit à une coentreprise ou à une vente de son activité de médicaments sans ordonnance, parmi différentes options, ont déclaré des sources à Reuters, alors que le groupe pharmaceutique français doit présenter un nouveau plan stratégique le mois prochain. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

Une introduction en Bourse (IPO) de cette activité, qui pourrait être valorisée environ 30 milliards de dollars selon deux sources proches du dossier, fait aussi partie des pistes à l’étude.

Les sources ont toutefois insisté sur le fait qu’aucune décision définitive n’avait été prise.

Paul Hudson, qui a pris ses fonctions de directeur général le 1er septembre, doit rencontrer les investisseurs pour une journée de présentations le 10 décembre à Cambridge, dans le Massachusetts.

Certains analystes ont émis l’hypothèse ces dernières semaines que Sanofi pourrait céder ou scinder sa division de médicaments sans ordonnance au motif que le produit d’une telle opération permettrait au groupe d’investir davantage dans sa recherche interne. Le chiffre d’affaires de cette division a progressé de 3% à changes constants l’an dernier, à 4,7 milliards d’euros.

“Sanofi réfléchit à diverses options, une coentreprise, une introduction en Bourse, une vente (...) Ils discutent avec des banques d’investissement au sujet de ces options mais n’ont pas pris de décision”, a dit l’une des sources.

D’après cette source, la création d’une coentreprise dans les médicaments sans ordonnance avec un autre grand groupe pharmaceutique lui permettrait de réaliser des économies et d’en tirer profit ensuite avec une valorisation plus élevée lors d’une éventuelle IPO ou cession ultérieure.

L’action Sanofi gagnait 1,73% à 84,31 euros en milieu d’après-midi à la Bourse de Paris, plus forte hausse du CAC 40 (-0,15%), Bloomberg ayant auparavant rapporté que le groupe réfléchissait à ses options pour sa division de médicaments sans ordonnance.

Un porte-parole de Sanofi n’avait pas de commentaire à formuler.

Paul Hudson a déclaré le mois dernier qu’il allait examiner avec ses équipes les performances de chaque division du groupe pour décider où investir.

Sanofi a échangé sa division de santé animale avec les activités de médicaments sans ordonnance de l’allemand Boehringer Ingelheim dans le cadre d’une opération de 20 milliards de dollars finalisée en 2017.

Le britannique GlaxoSmithKline a pour sa part créé le numéro un du secteur des médicaments sans ordonnance en combinant son unité avec celle de l’américain Pfizer l’an dernier. Cette coentreprise est destinée à être scindée et cotée séparément en Bourse.

Dans une note publiée en septembre, les analystes de Bernstein Research jugent l’environnement favorable à une consolidation car les 10 premiers acteurs du secteur des médicaments sans ordonnance ne contrôlent ensemble que 23% du marché.

Avec Pamela Barbaglia à Londres et Ludwig Burger à Francfort; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Henri-Pierre André

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below