November 19, 2019 / 9:33 AM / 21 days ago

Hausse prudente en Europe, le marché privilégie les bonnes nouvelles

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent sur leurs plus hauts de l’année en début de séance mardi, soutenues par les records inscrits la veille à Wall Street malgré l’absence d’avancées concrètes dans les discussions entre les Etats-Unis et la Chine.

Les principales Bourses européennes évoluent sur leurs plus hauts de l'année en début de séance mardi. Une heure après le début des échanges, le CAC 40 à Paris gagne 0,17%. Francfort, le Dax prend 0,46% et à Londres, le FTSE 100 avance de 0,58%. /Photo d'archives/REUTERS/Ralph Orlowski

Une heure après le début des échanges, le CAC 40 à Paris gagne 0,17% à 5.939,70 points après un pic à 5.946,74, au plus haut depuis décembre 2007 et à moins de 1% du seuil symbolique des 6.000 points.

À Francfort, le Dax prend 0,46% et à Londres, le FTSE 100 avance de 0,58%. L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 est en hausse de 0,42%, l’EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,27% et le Stoxx 600 de 0,35%. Ce dernier a atteint, à 407,75 points, son plus haut niveau depuis juillet 2015.

L’optimisme l’emporte donc malgré les interrogations lancinantes sur l’issue des discussions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine. Les investisseurs ont notamment apprécié la prolongation par Washington de l’autorisation donnée aux entreprises américaines de traiter avec le géant chinois des réseaux Huawei.

Les actions européennes profitent par ailleurs des perspectives favorables aux actions mises en avant par plusieurs grandes banques d’investissement.

La séance sera animée par les résultats du géant américain de la distribution spécialisée Home Depot et par les chiffres mensuels des mises en chantier et des permis de construire aux Etats-Unis.

VALEURS

Les secteurs les plus exposés aux tensions commerciales repartent de l’avant: l’indice Stoxx des matières premières prend 0,9% et celui de l’automobile 1,09% au lendemain d’une baisse de 2,11%, la plus importante sur une séance depuis le 2 octobre.

Ce rebond, favorisé par l’annoncé d’une croissance de 8,6% du marché automobile européen en octobre, profite en premier lieu aux équipementiers: Valeo gagne 3,16%, Faurecia 2,36% et Continental 1,63%.

En tête du CAC 40, Accor s’adjuge 2,26% après la cession de 5,2% du capital d’AccorInvest pour 204 millions d’euros.

A la baisse, les opérateurs de satellites SES et Eutelsat perdent respectivement 20,92% et 1,56% après des déclarations du président de la Federal Communications Commission (FCC) américaine favorables à des enchères publiques afin de libérer des fréquences pour les réseaux mobiles 5G.

EN ASIE

A la Bourse de Tokyo, l’indice Nikkei a terminé en baisse de 0,53%, pénalisée par l’appréciation du yen alors qu’en Chine, le SSE Composite de Shanghai gagnait 0,85%, porté par l’anticipation de nouvelles mesures de soutien à la croissance au lendemain de la baisse de l’un des taux à court terme de la Banque populaire de Chine.

A Hong Kong, l’indice Hang Seng a pris 1,55%, soutenu par le succès de l’offre publique de vente d’actions Alibaba, une opération de 13,4 milliards de dollars (12,1 milliards d’euros) qui devrait être bouclée en avance sur le calendrier initial.

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini en légère hausse et inscrit de nouveaux records lundi sur fond d’informations contradictoires concernant les négociations commerciales en cours entre les Etats-Unis et la Chine.

L’indice Dow Jones a gagné 31,33 points (+0,11%) à 28.036,22, le Standard & Poor’s 500 a pris 1,54 points, soit 0,05%, à 3.122 et le Nasdaq Composite a avancé de 9,11 points (+0,11%) à 8.549,94 points.

TAUX

Les rendements des emprunts d’Etat de référence de la zone euro sont en légère hausse, à -0,328% pour le Bund allemand à dix ans et -0,026% pour son équivalent français.

Sur le marché américain lundi, les interrogations sur l’issue des négociations entre Washington et Pékin ont au contraire favorisé la baisse des rendements: celui des Treasuries à dix ans est revenu en séance à 1,8%, son plus bas niveau depuis deux semaines, avant de finir à 1,8010%. Il remonte légèrement mardi à 1,8187%.

CHANGES

L’”indice dollar”, qui mesure les fluctuations de la monnaie américaine face à un panier de devises de référence, se stabilise après trois séances consécutives de repli.

Après une séquence dominée par les tensions commerciales, les cambistes se préparent à la publication, mercredi, du compte rendu de la dernière réunion de la Réserve fédérale.

L’euro se traite autour de 1,1070 dollar après un pic de deux semaines lundi à 1,1090.

PÉTROLE

Les cours du pétrole sont en baisse pour la deuxième séance consécutive, les anticipations d’une nouvelle hausse des stocks aux Etats-Unis s’ajoutant aux incertitudes liées au commerce international.

Le Brent perd 0,19% à 62,32 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) recule de 0,3% à 56,88 dollars.

Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below