November 18, 2019 / 9:26 AM / 25 days ago

Pause en Europe malgré une bonne surprise venue de Chine

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent prudemment lundi en début de séance, les investisseurs attendant des progrès concrets sur le front du commerce et accueillant sans enthousiasme un geste d’assouplissement monétaire inattendu de la part de la Chine.

Les principales Bourses européennes évoluent prudemment lundi en début de séance, À Paris, l'indice CAC 40 cède 0,14% vers 08h30 GMT. À Francfort, le Dax grappille 0,03% et à Londres, le FTSE prend 0,1%. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

La pause qui se dessine pourrait s’expliquer en outre par une respiration logique après la progression récente des indices. L’indice large européen Stoxx 600 est ainsi à moins de 2% de son record établi en avril 2015.

À Paris, l’indice CAC 40 cède 0,14% à 5.931,24 points vers 08h30 GMT. À Francfort, le Dax grappille 0,03% et à Londres, le FTSE prend 0,1%.

L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro abandonne 0,04%, le FTSEurofirst 300 gagne 0,13% et le Stoxx 600 progresse de 0,12%.

La banque centrale chinoise a surpris en baissant lundi pour la première fois depuis plus de quatre ans un taux d’intérêt à court terme très surveillé, le taux “reverse repo” à sept jours, signalant ainsi aux marchés son intention d’agir afin de freiner le ralentissement de la croissance de la deuxième économie du monde.

La Banque populaire de Chine (BPC) a annoncé sur son site internet qu’elle baissait son taux “reverse repo” à sept jours à 2,50% contre 2,55%.

Ces taux sont appliqués par les banques centrales pour fournir des liquidités aux banques commerciales par le biais d’accords de rachats à court terme.

La Chine, qui entend ainsi relancer le crédit, apaise aussi les craintes des investisseurs, qui redoutaient que la hausse des prix alimentaires liée à l’épizootie de peste porcine ne la dissuade de recourir à de nouvelles mesures de stimulation.

Un autre élément porteur pour les marchés est venu samedi des médias chinois qui ont fait état de “discussions constructives” sur le commerce dans une conversation téléphonique rassemblant le vice-Premier ministre chinois Liu He, le représentant américain au Commerce Robert Lighthizer et le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin.

Les investisseurs, habitués aux revirements sur ce dossier, se retiennent cependant de sauter au plafond.

VALEURS EN EUROPE :

La plupart des actions évoluent avec des variations modestes, avec une exception pour PSA qui perd 1,26%, la plus forte baisse du CAC, après un abaissement de recommandation par Deutsche Bank.

A Madrid, l’action de l’opérateur de Bourse de Madrid, BME bondit de plus de 30% après l’annonce d’une offre de rachat par SIX Group, opérateur de la Bourse de Zurich. Euronext (+1,95%) est également en discussions avec BME.

À WALL STREET

Le relatif optimisme ambiant n’en continue pas moins d’assurer un soutien aux actions en favorisant un regain d’appétit pour le risque.

Dans ce contexte, la Bourse de New York a fini vendredi en hausse assez nette, profitant d’un regain d’optimisme sur les négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine.

Les indices de référence ont gagné de 0,7% à 0,8% avec des records de clôture pour le S&P-500 et le Dow Jones, ce dernier dépassant pour la première fois 28.000 points.

EN ASIE

Les investisseurs asiatiques ont salué à la fois l’espoir d’un accord commercial et la décision de la Chine d’assouplir sa politique monétaire

La Bourse de Tokyo a gagné 0,5% et l’indice SSE Composite de la Bourse de Shanghai a pris 0,6%.

TAUX

Sur le marché obligataire, le rendement des emprunts d’Etat américains à 10 ans progresse légèrement à 1,839% dans les échanges en Asie, toujours soutenu par les développements sur le commerce.

Dans les premières transactions en Europe, le Bund allemand à 10 ans, taux de référence de la zone euro, suit le mouvement pour remonter vers -0,32%.

CHANGES

Du côté des devises, le billet vert recule légèrement face à un panier de référence et l’euro en profite pour s’apprécier, autour de 1,1058 dollar.

PÉTROLE

Les deux contrats de référence sur le brut progressent légèrement, à 63,35 dollars le baril pour le Brent et 57,90 dollars pour le brut léger américain.

édité par

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below