November 7, 2019 / 12:54 PM / 7 days ago

Wall St devrait de nouveau profiter des espoirs sur le commerce

PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue en hausse et les Bourses européennes progressent légèrement jeudi à mi-séance, l’espoir d’un accord commercial proche entre les Etats-Unis et la Chine aiguisant l’appétit des investisseurs pour les actifs risqués.

Wall Street est attendue en hausse et les Bourses européennes progressent légèrement jeudi à mi-séance. À Paris, le CAC 40 gagne 0,1% vers 12h30 GMT. À Francfort, le Dax monte de 0,64% et à Londres, le FTSE prend 0,23%. /Photo d'archives/REUTERS/Kai Pfaffenbach

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse de 0,4% pour le S&P-500 et le Nasdaq et d’environ 0,5% pour le Dow Jones.

À Paris, le CAC 40 gagne 0,1% à 5.872,67 points vers 12h30 GMT après avoir touché en séance un pic de douze ans à 5.889,88.

À Francfort, le Dax monte de 0,64% et à Londres, le FTSE prend 0,23%.

L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 gagne 0,12%, l’EuroStoxx 50 de la zone euro avance de 0,24% et le Stoxx 600 de 0,12%, au plus haut depuis quatre ans.

Pékin et Washington se sont mis d’accord ces deux dernières semaines pour lever par étapes les taxes supplémentaires que les deux pays se sont mutuellement imposées ces derniers mois, a déclaré jeudi le ministère chinois du Commerce.

Les négociations se poursuivent sur la première phase de cet accord, a précisé un porte-parole.

“Il y a encore des obstacles à franchir mais il est positif que non seulement des responsables américains soient optimistes mais que les négociateurs chinois envoient également des signaux encourageants”, a déclaré Timme Spakman, économiste chez ING.

Cette annonce occulte partiellement les interrogations sur la date de la rencontre entre les présidents américain et chinois pour signer la “phase un” de l’accord, qui pourrait être reportée au mois de décembre selon un responsable de l’administration Trump.

Du côté de la conjoncture en Europe, l’Allemagne a connu en septembre une baisse plus forte que prévu de sa production industrielle. Pour ne rien arranger, la Commission européenne a abaissé ses prévisions de croissance dans la zone euro pour cette année et l’an prochain.

Les investisseurs prendront connaissance, à 13h30 GMT, des chiffres des inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis.

Dans l’actualité monétaire, la Banque d’Angleterre (BoE) a maintenu sans surprise le statu quo mais deux membres du comité de politique monétaire ont voté en faveur d’une baisse de son taux directeur.

VALEURS EN EUROPE

En Bourse en Europe, la détente sur le front commercial profite notamment au secteur automobile, dont l’indice Stoxx gagne 1,36%, et à celui des ressources de base 0,84%.

Le compartiment des transports et du tourisme (+0,72%) est soutenu à la fois par Lufthansa (+7,43%), qui a annoncé un plan de réduction de ses coûts afin de doper ses bénéfices et par Sodexo (+7,62%), qui a publié des résultats annuels en hausse.

Engie (-3,82%) accuse la plus forte baisse du SBF 120 après la publication de ses résultats des neufs premiers mois de l’année, pourtant en nette progression, les prévisions du groupe pour son activité de “Solutions clients” ayant déçu certains investisseurs.

TAUX L’amélioration du sentiment de marché fait remonter les rendements obligataires, celui des Treasuries à dix ans gagnant plus de six points de base à 1,8791%, au plus haut depuis la mi-septembre.

En Europe, le rendement du Bund allemand à dix ans repart également à la hausse, porté par l’optimisme ambiant sur le commerce. Il évolue au-dessus de -0,28%, un niveau qu’il n’avait pas atteint depuis juillet. Son équivalent français est repassé au-dessus de zéro pour la deuxième journée de suite.

CHANGES

Le dollar se stabilise face à un panier de devises de référence et l’euro, remonte à 1,108.

La livre sterling s’est orientée à la baisse face à l’euro et au dollar en réaction à la publication du communiqué de politique monétaire de la BoE qui montre que certains de ses membres ont voté contre toute attentes pour un assouplissement monétaires.

PÉTROLE

Les cours pétroliers gagnent plus de 1% après les annonces de la Chine sur les négociations commerciales qui font espérer la conclusion prochaine d’un accord avec les Etats-Unis.

Le Brent évolue autour de 62,40 dollars le baril et le brut léger américain au-dessus de 57 dollars.

Édité par

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below