November 5, 2019 / 5:31 PM / 8 days ago

L'Europe termine en hausse, toujours soutenue par le commerce

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en hausse mardi, un mouvement favorisé par des signes encourageants sur la possibilité d’un prochain accord commercial entre les Etats-Unis et la Chine.

Les Bourses européennes ont terminé en hausse mardi. À Paris, le CAC 40 a terminé en hausse de 0,39% à 5.846,89 points, un plus haut de douze ans. Le Footsie britannique a gagné 0,25% tandis que le Dax allemand a grappillé 0,09%. /Photo d'archives/REUTERS/Ralph Orlowski

À Paris, le CAC 40 a terminé en hausse de 0,39% à 5.846,89 points, un plus haut de douze ans. Le Footsie britannique a gagné 0,25% tandis que le Dax allemand a grappillé 0,09%.

L’indice EuroStoxx 50 a avancé de 0,31%, le FTSEurofirst 300 de 0,21% et le Stoxx 600 de 0,2%.

La Chine presse Donald Trump d’annuler les taxes instaurées en septembre sur 112 milliards de produits chinois importés, ont confirmé à Reuters des sources au fait du dossier.

D’importantes avancées ont été réalisées pour la finalisation de la “phase un” de l’accord commercial sino-américain, a déclaré mardi le secrétaire américain au Commerce, Wilbur Ross, disant y voir des signes positifs pour la conclusion d’un accord bien plus large entre Washington et Pékin.

VALEURS

En Bourse en Europe, les espoirs sur le commerce ont profité en particulier au secteur des ressources de base (+1,65%) et à celui du pétrole et du gaz (+1%).

A l’opposé, les défensives ont terminé dans le rouge: le compartiment des services aux collectivités a cédé 0,82%, celui de la santé 0,64%.

Air-France-KLM a signé l’une des plus fortes baisses du Stoxx 600 (-5,68%) après avoir la présentation d’un plan stratégique à cinq ans. L’un des motifs de déception du marché est que le retour du dividende, conditionné à un bénéfice d’exploitation annuel de 1,9 milliard d’euros, ne devrait pas se matérialiser avant 2022, selon un trader.

Lanterne rouge du Stoxx, le joaillier danois Pandora a chuté de 17,57% après avoir abaissé ses prévisions annuelles en raison de la faiblesse de ses principaux marchés et des troubles à Hong Kong.

A WALL STREET

La Bourse de New York marque une pause après avoir enchaîné des records ces derniers jours avec l’optimisme sur les négociations commerciales et les bons chiffres de l’emploi américain publiés vendredi.

Au moment de la clôture en Europe, le Dow Jones s’adjugeait 0,13%, après avoir atteint dans les premiers échanges un record à 27.560,36 points. Le Standard & Poor’s 500 reculait de 0,09% et le Nasdaq Composite avançait de 0,09%.

LES INDICATEURS DU JOUR

La croissance de l’activité du secteur des services aux Etats-Unis a accéléré plus que prévu au mois d’octobre, montre l’enquête mensuelle de l’Institute for Supply Management (ISM), ce qui pourrait apaiser les inquiétudes concernant le ralentissement de l’économie américaine.

TAUX

L’amélioration du sentiment de marché fait remonter les rendements obligataires. Le dix ans américain gagne huit points de base à 1,8655%, un pic d’un mois et demi.

En Europe, le 10 ans allemand a terminé en hausse à -0,308% après avoir touché dans la matinée un plus haut depuis la mi-juillet, à -0,302%.

Le rendement des emprunts d’Etat allemands à 20 ans est repassé en territoire positif pour la première fois depuis le mois de juillet après la publication de l’indice ISM des service.

L’OAT à 10 ans (-0,014%) s’est rapprochée du seuil de zéro, sous lequel il évolue depuis le 16 juillet.

CHANGES

Le dollar s’apprécie de 0,5% face à un panier de devises de référence, porté par les espoirs sur le dossier du commerce USA-Chine et des indicateurs supérieurs aux attentes.

Le franc suisse et le yen, pénalisés par la désaffection pour les valeurs refuges, évoluent à un plus bas d’une semaine face au billet vert.

L’euro retombe également, à 1,107, un plus bas depuis la mi-octobre.

PÉTROLE

Portés par les espoirs de détente sur le front commercial, les cours du pétrole poursuivent leur remontée.

Le Brent prend plus de 1% à 62,8 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) dépasse les 57 dollars.

Édité par Patrick Vignal

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below