November 1, 2019 / 6:58 AM / 17 days ago

Japon: Contraction du secteur manufacturier à un plus bas en 3 ans

L'activité du secteur manufacturier au Japon s'est repliée en octobre à un plus bas de plus de trois ans, marquant une contraction pour un sixième mois consécutif sous l'effet d'un ralentissement des nouvelles commandes et de la production. /Photo d'archives/REUTERS/Kim Kyung-Hoon

TOKYO (Reuters) - L’activité du secteur manufacturier au Japon s’est repliée en octobre à un plus bas de plus de trois ans, marquant une contraction pour un sixième mois consécutif sous l’effet d’un ralentissement des nouvelles commandes et de la production, montre l’enquête réalisée par Markit/Jibun Bank auprès des directeurs d’achats.

Les résultats de l’enquête publiés vendredi soulignent les pressions exercées sur l’économie japonaise, dépendante des exportations, dans un contexte de conflit commercial entre la Chine et les Etats-Unis - ses deux principaux partenaires.

L’indice PMI manufacturier calculé par Markit/Jibun Bank a chuté à 48,4 en octobre en données corrigées des variations saisonnières, se repliant à son niveau le plus bas depuis juin 2016.

En version “flash”, il était ressorti à 48,5 après 48,9 en lecture définitive en septembre.

Il reste pour le sixième mois d’affilée sous le seuil de 50 qui sépare contraction et expansion de l’activité, comme sur la période mars-août 2016.

“Les signes inquiétants pour les industriels japonais sont apparus au début du quatrième trimestre”, note Joe Hayes, économiste chez IHS Markit, le cabinet d’études qui réalise l’enquête.

“Avec la faiblesse de la croissance à travers l’Asie et les signes de fragilité au sein de l’économie domestique, il est difficile d’entrevoir un répit à court-terme”, ajoute-t-il.

Ce déclin est dû en partie à un net recul de la demande, sous l’effet notamment des nombreux achats effectués en amont de la hausse de la TVA entrée en vigueur au 1er octobre.

D’après les résultats de l’enquête, les nouvelles commandes dans leur ensemble ont ralenti à un plus bas depuis 2016, la production industrielle et les nouvelles commandes à l’export marquant elles aussi une contraction.

Daniel Leussink; Jean Terzian pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below