October 31, 2019 / 6:36 AM / 21 days ago

Confiant dans ses services, Apple affiche des projections solides

NEW YORK (Reuters) - Apple a dévoilé mercredi des prévisions de ventes pour le dernier trimestre de l’année, particulièrement stratégique, supérieures aux attentes de Wall Street, une confiance fondée sur les bonnes performances de l’iPhone 11 conjuguées à la progression des ventes d’accessoires et de services.

Apple a dévoilé mercredi des prévisions de ventes pour le dernier trimestre de l'année, particulièrement stratégique, supérieures aux attentes de Wall Street, une confiance fondée sur les bonnes performances de l'iPhone 11 conjuguées à la progression des ventes d'accessoires et de services. /Photo prise le 16 octobre 2019/REUTERS/Mike Segar

Ces projections s’inscrivent dans la droite ligne de la stratégie du PDG Tim Cook, qui entend réduire la dépendance du groupe aux ventes d’Iphones et augmenter parallèlement la part des services et des accessoires.

La firme à la pomme anticipe des ventes allant de 85,5 milliards à 89,5 milliards de dollars au cours du trimestre qui s’achèvera en décembre, soit une moyenne de 87,5 milliards de dollars se situant au-delà des attentes des analystes (86,9 milliards), selon les données IBES de Refinitiv.

A Wall Street, l’action progressait de 2% environ, à 247,50 dollars, dans les échanges post-clôture.

Dans une interview à Reuters, Tim Cook a expliqué ces prévisions par les bons résultats dans les domaines des services et des accessoires de même que par les ventes encourageantes de l’iPhone 11, du 11 Pro et du 11 Pro Max, la dernière gamme du produit vedette d’Apple commercialisée depuis le mois dernier.

Apple s’attend par ailleurs à une issue positive de la guerre commerciale que se livrent les Etats-Unis et la Chine.

“Je ne connais pas toute l’histoire mais je pense que ça finira par se produire”, a déclaré Tim Cook à Reuters. “J’espère que ça arrivera au cours du trimestre mais nous verrons bien.”

Durant le trimestre courant jusqu’en septembre, les ventes d’iPhones ont généré 33,36 milliards de dollars, un chiffre là encore supérieur aux attentes des analystes (32,42 milliards de dollars).

Les ventes d’iPhones ont toutefois décru pour le quatrième trimestre consécutif par rapport aux mêmes périodes l’année précédente.

Les prévisions pour le trimestre suivant laissent penser qu’Apple espère enrayer la tendance grâce à sa politique de baisse du prix de nombreux smartphones.

L’iPhone 11, dévoilée en septembre, a ainsi été mis en vente à 699 dollars, soit 50 dollars de moins que son prédécesseur, le XR, au moment de son lancement.

“Le prix de départ de 699 dollars est un facteur susceptible d’attirer un plus grand nombre de personnes sur le marché et de donner une raison supplémentaire aux gens de passer à la version supérieure”, a jugé Tim Cook dans son interview à Reuters, citant le cas notamment de la Chine.

Le chiffre d’affaires du groupe provient, pour une part croissante, des accessoires tels que l’Apple Watch et les écouteurs Airpods, et de ses nouveaux services, comme la carte de crédit Apple et, bientôt, du service de vidéo en streaming, concurrent de Netflix, qui sera lancé vendredi.

Les services ont généré 12,51 milliards de dollars de chiffre d’affaires et les accessoires 6,52 milliards de dollars lors du trimestre écoulé, deux chiffres légèrement meilleurs que les anticipations des analystes.

Stephen Nellis, version française Simon Carraud, édité par Gwénaëlle Barzic

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below