October 23, 2019 / 4:28 PM / 22 days ago

L'Europe termine en hausse, rivée sur les résultats et le Brexit

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en légère hausse mercredi une séance rythmée par les résultats d’entreprises alors que les incertitudes liées au Brexit demeurent.

Les Bourses européennes ont terminé en légère hausse. À Paris, le CAC 40 a fini quasiment à l'équilibre, à 5.653,44 points, pénalisé par le repli de STMicro dans le sillage des prévisions jugées décevantes de Texas Instruments. Le Footsie britannique a gagné 0,67% et le Dax allemand 0,34%. /Photo d'archives/REUTERS/Neil Hall

À Paris, le CAC 40 a fini quasiment à l’équilibre, à 5.653,44 points, pénalisé par le repli de STMicro dans le sillage des prévisions jugées décevantes de Texas Instruments.

Le Footsie britannique a gagné 0,67% et le Dax allemand 0,34%.

L’indice EuroStoxx 50 a pris 0,06%, le FTSEurofirst 300 a avancé de 0,06% et le Stoxx 600 de 0,11%.

Les ambassadeurs des Vingt-Sept se réunissent ce mercredi à Bruxelles pour examiner la demande d’un nouveau report du Brexit formulée par le président du Conseil européen Donald Tusk.

L’hypothèse la plus évoquée est celle d’un report de trois mois, jusqu’à la fin janvier 2020, qui serait écourté dès que les Britanniques auraient adopté la législation nécessaire au retrait du Royaume-Uni.

Les députés britanniques ont donné mardi leur accord de principe au projet de loi visant à transposer l’accord de Brexit dans la loi mais ils ont rejeté le calendrier très serré que le gouvernement voulait leur imposer pour en débattre afin de tenir sa promesse d’un Brexit le 31 octobre.

“Le scénario que les investisseurs craignaient le plus, à savoir un Brexit sans accord (...) n’a jamais été aussi peu probable qu’aujourd’hui”, a déclaré Mark Haefele chez UBS Global Wealth Management dans une note à ses clients.

VALEURS

Les objectifs trimestriels décevants de l’américain Texas Instruments ont fait reculer les valeurs européennes de la technologie, comme STMicroelectronics (-2,84%), plus forte baisse du CAC.

L’indice Stoxx de la technologie a cédé 0,48%, parmi les plus fortes baisses sectorielles.

PSA a fini en tête du CAC avec un gain de 3,24% après avoir fait état d’un chiffre d’affaires en hausse au troisième trimestre.

Ailleurs en Europe, le brasseur Heineken a perdu 3,1% après avoir abaissé ses prévisions de bénéfice pour 2019.

A WALL STREET

Au moment de la clôture européenne, Wall Street était en hausse prudente alors que les investisseurs digéraient des résultats en demi-teinte.

L’indice Dow Jones prenait 0,16%. Le S&P-500, plus large, avançait de 0,14% et le Nasdaq Composite de 0,22%.

Apple gagnait 1%, porté par une note favorable de Morgan Stanley dans laquelle les analystes estiment que le futur service de streaming Apple TV + devrait accroître de deux points la croissance du chiffre d’affaires tiré des services en 2020.

En tête du Dow Jones, Boeing prenait 1,40% après avoir réaffirmé qu’il tablait sur une remise en service du 737 MAX au quatrième trimestre, ce qui a éclipsé un bénéfice trimestriel en forte baisse.

Texas Instruments chutait de 6,53%, à un plus bas depuis fin août, après avoir annoncé des prévisions pour le trimestre en cours bien inférieures aux attentes, le secteur mondial des semi-conducteurs étant pénalisé par un ralentissement de la demande et par les tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine.

CHANGES

Sur le marché des changes, le dollar grappille 0,1% face à un panier de devises internationales, dont l’euro qui recule modestement, sous 1,112.,.

La livre est en légère hausse face au dollar et à l’euro.

“Les choses pourraient changer très rapidement en fonction de la réponse de l’Union européenne”, a déclaré Adam Cole, chargé de stratégie chez RBC Capital Markets, ajoutant qu’il ne voyait pas trop de risques baissiers maintenant qu’un Brexit sans accord semblait exclu.

TAUX

Les incertitudes sur le calendrier et les modalités du Brexit ont incité les investisseurs à se replier sur le marché obligataire, entraînant la baisse des rendements.

Le Bund allemand à 10 ans a perdu trois points de base, à -0,4% et le rendement du Gilt à 10 ans a momentanément touché un creux d’une semaine à 0,652%.

“Les rendements devraient encore baisser de quelques points de base étant donné l’optimisme qui a été intégré dans les cours sur les deux dernières semaines”, ont déclaré les responsables de la stratégie d’UniCredit dans une note.

Sur le marché américain, la tendance est similaire. Le 10 ans cède deux points de base, à 1,7485%.

PÉTROLE

Les cours du pétrole sont en hausse, portés par la baisse surprise des stocks américains de brut, selon les chiffres annoncés mercredi par l’Agence américaine d’information sur l’énergie (EIA).

Le Brent gagne 1,11% à 60,36 euros et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) monte à 55,24 (+1,4%).

A SUIVRE JEUDI

La séance jeudi en Europe sera animée notamment par la publication des premiers résultats des enquêtes mensuelles auprès des directeurs d’achats du secteur privé.

Le marché suivra la réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne dont aucune annonce spectaculaire n’est attendue. Elle sera suivie de la conférence de presse de Mario Draghi, qui fera ses adieux après huit ans de présidence.

Édité par Jean-Stéphane Brosse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below