October 23, 2019 / 12:43 PM / 25 days ago

Rouge en vue à Wall Street après des résultats décevants

PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue en baisse et les Bourses européennes évoluent dans le désordre mercredi à mi-séance, pénalisées par des incertitudes liées au Brexit et par des résultats d’entreprises décevants, notamment de Caterpillar et Texas Instruments. Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en baisse entre 0,2% et 0,5%. À Paris, le CAC 40 perd 0,61% à 5.622,97 vers 11h40 GMT. À Francfort, le Dax est stable et à Londres le FTSE prend 0,36%, soutenu par la hausse des valeurs minières.

les Bourses européennes évoluent dans le désordre mercredi à mi-séance, pénalisées par des incertitudes liées au Brexit et par des résultats d'entreprises décevants, notamment de Caterpillar et Texas Instruments. À Paris, le CAC 40 perd 0,61% à 5.622,97 vers 11h40 GMT. À Francfort, le Dax est stable et à Londres le FTSE prend 0,36%, soutenu par la hausse des valeurs minières. /Photo d'archives/REUTERS/Toby Melville

L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 perd 0,3%, l’EuroStoxx 50 de la zone euro recule de 0,41% et le Stoxx 600 cède 0,23%.

Les députés britanniques ont donné mardi leur accord de principe au projet de loi visant à transposer l’accord de Brexit dans la législation britannique, mais ils ont rejeté le calendrier très serré que le gouvernement voulait leur imposer pour en débattre afin de tenir sa promesse d’un Brexit le 31 octobre.

Le chef de file de l’opposition travailliste, Jeremy Corbyn, s’est entretenu avec le Premier ministre britannique Boris Johnson auquel il a demandé d’accepter un calendrier “raisonnable” pour l’adoption du projet de loi sur le Brexit par le Parlement, a déclaré un porte-parole du Labour.

“Nous ne pensons pas que la probabilité d’un Brexit sans accord augmente mais la perspective d’un report a définitivement gâché l’ambiance”, a déclaré Hubert de Barochez, chez Capital Economics. LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET

Caterpillar perd 5% en avant-Bourse, le groupe ayant abaissé ses prévisions de bénéfice annuel en évoquant la faiblesse du marché mondial de la construction.

Texas Instruments perd 9% en avant-Bourse après avoir annoncé mardi soir des prévisions pour le trimestre en cours bien inférieures aux attentes, le secteur mondial des semi-conducteurs étant pénalisé par un ralentissement de la demande et par les tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine.

Dans son sillage, Intel, Nvidia, Micron Technology, Qualcomm et Advanced Micro Devices perdaient près de 2% en après-Bourse.

VALEURS EN EUROPE

Les objectifs trimestriels décevants de Texas Instrument font également reculer les valeurs européennes de la technologie, comme Infineon (-2,12%) et STMicroelectronics (-1,24%).

L’indice Stoxx de la technologie recule de 0,76%, parmi les plus fortes baisses sectorielles.

PSA est en tête du CAC avec un gain de 2,54% après avoir fait état d’un chiffre d’affaires en hausse au troisième trimestre.

Après une ouverture en baisse, Carrefour gagne 1,31%, le distributeur s’étant montré confiant dans son plan de transformation stratégique malgré le ralentissement de sa croissance au troisième trimestre.

Le brasseur Heineken recule de 3,1% après avoir abaissé ses prévisions de bénéfice pour 2019.

TAUX

Les incertitudes sur le calendrier et les modalités du Brexit incitent les investisseurs à se replier sur le marché obligataire, entraînant la baisse des rendements.

Le Bund allemand à 10 ans perd plus de trois points de base à -0,407% et le rendement du Gilt à 10 ans a momentanément touché un creux d’une semaine à 0,652% après que le Parlement britannique a exigé plus de temps pour examiner le projet de loi sur le Brexit.

“Les rendements devraient encore baisser de quelques points de base étant donné l’optimisme qui a été intégré dans les cours sur les deux dernières semaines”, ont déclaré les responsables de la stratégie d’UniCredit dans une note.

Sur le marché américain, la tendance est similaire. Le 10 ans recule à 1,736%, proche d’un plus bas d’une semaine.

CHANGES Sur le marché des changes, le dollar grappille 0,1% face à un panier de devises internationales, dont l’euro qui recule modestement, sous 1,112.,. La livre perd 0,15% face au dollar, à 1,287.

PÉTROLE

Les deux contrats de référence sur le pétrole reculent après l’annonce d’une hausse plus marquée que prévue des stocks de brut aux Etats-Unis la semaine dernière.

Le baril de Brent de mer du Nord perd 0,72% à 59,27 dollars et celui de brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) cède 0,97% sous 54 dollars.

Édité par

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below